Urgent !!! SOS: Plus de 100 personnes massacrées à Nyanzale – Bambu (Rutshuru/RDC)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

C’est une alerte d’extrême urgence, car le gouvernement congolais ne voudrait pas qu’on le sache!

Depuis le vendredi 08 septembre 2017, les combattants Nyatura ont amorcé des massacres de grandes envergures contre le peuple Yira vivant dans la région de l’ouest du territoire de Rutshuru. La scène la plus horrible s’est déroulée jusque-là au niveau de la localité de Kishishe, située dans les contrées de Nyanzale – Bambu, une région de l’ouest du territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. Le bilan est très lourd avec plus de cent personnes tuées, découpées ou égorgées à la machette ou en utilisant d’autres sortes d’armes blanches. Les rescapés de ces massacres sont en débandade tandis que certains d’entre eux sont en train de se réfugier dans le camp des FARDC de la place (à Kishishe). Ces survivants sont dépourvus de tout et font face à un problème de subsistance aigu, vu qu’ils ont fui leurs domiciles sans aucune provision, voire même après avoir perdu la plupart de leurs biens au moment de l’attaque des assaillants.

Les Nyatura prétendent commettre ces crimes parce qu’ils s’estiment rejetés et non acceptés comme des autochtones. Ce prétexte est archi-faux, étant donné l’épanouissement des Hutu dans cette région et la possession des patrimoines dont ils y jouissent plus que la plupart d’autres communautés depuis de très longues années.

Il est urgent de vulgariser cette alerte, du fait que l’officiel congolais a adopté une attitude visant à étouffer toute information relative à cette nouvelle tragédie qui vient de se déclarer contre la population Nande. On ne perdra pas de vue que le Gouvernement congolais a délibérément choisi la voie du chaos pour couvrir le glissement du règne de Kabila jusqu’à l’infini. En effet, de nombreuses preuves témoignent du soutien du régime en place (par le biais de certains notables et dignitaires politiques Hutu bien connus) en armement et soutien moral aux Nyatura dans l’exécution des présents massacres.

Il y aurait encore tant d’événements qui inspirent du travail d’enquête et de dénonciation aux acteurs nationaux et internationaux de droits de l’homme en République Démocratique du Congo en général, et dans l’Est (dont la Province du Nord-Kivu et l’Ituri) en particulier.

Ushindi Mbilinyama
Kiwanja

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *