Veillée d’armes du CNDP à Kitsanga-Masisi/Nord-Kivu

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le mouvement des troupes du CNDP au Nord-Kivu fait dire aux observateurs qu’une grande opération militaire est en cours de préparation. Entretemps à Kinshasa, la vie continue comme d’habitude. La haute hiérarchie militaire ne semble pas en alerte pour parer à toute éventualité et surtout pour protéger les populations civiles en cas d’attaque.

Selon des sources généralement bien informées, Le CNDP continue à tenir des réunions préparatoires chaque mardi à Rubare et chaque vendredi à Bunagana. Les soldats du CNDP qui quittent les rangs des FARDC de Kasiki, Luofu, Mbingi, Alimbongo, et de partout ailleurs comme le camp militaire de Rughenda en ville Butembo où il reste un seul officier issu du CNDP, se dirigent tous vers le territoire de Masisi, plus précisément à Kitsanga, l’ancien fief de Nkunda. De Kitsanga, plusieurs sources confirment l’arrivée d’autres troupes hyper-armées en provenance du Rwanda, les frontières congolaises étant poreuses depuis le lancement des opérations militaires conjointes dénoncées jadis par le peuple congolais comme dangereuses pour la nation.

A part cette position avancée des militaires du CNDP et alliés à l’intérieur du pays, un autre groupe des militaires du CNDP et alliés rwandais est positionné à Bunagana, côté rwandais, mais en lien avec celui de Kitsanga si l’on en croit les va-et-vient entre ces deux positions militaires. 

Le lundi 1er Novembre 2010, une confrontation armée aurait été évitée de justesse entre les Fardc congolais et loyalistes et les insurgés du CNDP au camp militaire de Rubare en territoire de Rutshuru. Le commandant militaire des insurgés CNDP aurait préféré s’enfuir avec ses hommes en direction de Kitsanga au Masisi, probablement pour éviter d’agir avant l’heure H prévue par le cerveau moteur de ce que d’aucuns qualifient de grande bataille du Nord-Kivu.

La situation du territoire de Masisi qui semble d’office sous occupation du CNDP, est plus catastrophique qu’ailleurs au Nord-Kivu. Le CNDP a intensifié la perception des taxes qui semble échapper au Premier Ministre Muzito qui vient de suspendre les taxes décrétées par les exécutifs des provinces. La grande bataille du Nord-Kivu aurait, selon certains observateurs, comme objectif d’étendre cet état de siège aux territoires de Rutshuru, Walikale, Lubero et Beni pour boucler la boucle. Comme Kinshasa ne semble pas être prêt à contre cette grande bataille du Nord-Kivu, les insurgés du CNDP iraient donc en guerre contre les populations civiles non-armées qui s’opposent au déploiement des soi-disant refugiées congolais en provenance du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi.

Si cette hypothèse se confirmait, il y aurait une catastrophe humanitaire au Nord-Kivu. D’aucuns parlent même de génocide. Des équipes des Médecins Sans Frontières des USA et du Canada seraient déjà arrivées à Goma pour s’occuper des victimes… 

A Butembo, les groupes du renouveau charismatique sont en campagne de prière dénommée  » siège de Jéricho » (Josué 6,1-27) pour la stabilité du Kivu. Cette campagne durera du lundi 1 novembre au dimanche 7 novembre. Par cette prière, les charismatiques de Butembo intercèdent auprès de Dieu pour les remparts du Kivu ne tombent pas et qui si jamais ils venaient à tomber, que les  Seigneur Sabbaoth protège les vies humaines ! 

C’est pourquoi les autorités politiques et administratives sont interpellées dans leur conscience pour prendre leur responsabilité et s’acquitter de leur devoir afin que le conflit du Nord-Kivu soit résolu par la voie de la raison retrouve la paix à l’instar des autres provinces de la RDCongo.

C’est maintenant ou jamais que chaque citoyen doit montrer son patriotisme pour sauver la mère patrie R-d-congolaise du naufrage!

 cartehcrcombattants001

Edgar Kahindo

Butembo

© Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *