YERODIA LA GAFFE (par Magloire Paluku)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Il a encore gaffé.

Yerodia Abdoulaye Ndombasi, l’un des vice-présidents de la République Démocratique du Congo, est un gaffeur.

Sous le président L.D Kabila il était gaffeur, dans le gouvernement 1+4 il est gaffeur et dans sa vie future il sera gaffeur.

Il ne fallait pas qu’il soit à Kinshasa à la foire internationale, au 1er congrès du PPRD de Joseph Kabila. Il ne fallait pas lui donner la parole, lui qui aime parler et faire la "monstration", soit-disant la démonstration, de sa magie verbeuse.

Certes, Yerodia a dans sa bouche le Micro Robert et n’a pas sa bouche dans sa poche. Certes, Yerodia peut être un homme estimé mais ne dit-on pas que"la langue des sages fait valoir la connaissance, mais la bouche des sots fait jaillir la folie"?

Et la folie s’est passée devant la propre maman de Joseph Kabila, maman Safi Manywa et devant une foule de partisans du PPRD le lundi 6 février 2006.Le "Tonton" a fait capoter la fête qui plébiscitait "Joseph" candidat président de la république. Yerodia a voulu, sans doute, voler la vedette aux autres rejetons politiques du kabilisme pour s’octroyer le droit à l’injure.

Il a qualifié Etienne Tshisekedi, sans le citer, de AYATOLLAH, en présence des membres invités de l’UDPS au congrès du PPRD.
Si E. Tshisekedi était un Ayatollah, un religieux musulman chiite d’un rang élevé, c’est un fatwa qui serait prononcé contre Yerodia et qu’il ne soit plus dans la classe politique congolaise l’homme à l’injure facile. L’homme qui caricature les prophètes politiques du congo.

Il a, le vice-président de la république, attaqué le candidat déclaré Pierre Pay-Pay et même sans dire son nom on pouvait facilement le deviner. Yerodia a parlé d’un fruit qu’il mange chaque matin avec du citron. La papaye(Pay-Pay en Swahili) ne s’accompagne en douceur que du citron pour un bon dessert.

Les injures et autres propos discourtois de Yerodia ont exaspéré la Haute Autorité des Médias qui a condamné l’acte tout en punissant la Radio Télévision Nationale Congolaise qui a retransmis en direct la foire aux offenses.

Joseph Kabila a des points positifs à son mandat qu’il faut gérer. Joseph Kabila a des points négatifs à son mandat qu’il faut effacer mais y ajouter la niaiserie, ils resteront indélébiles et l’électeur ne les pardonnera pas.

La sottise ne devrait plus être de la classe politique congolaise car la parole du sot commence par sa folie et se termine par un mauvais égarement. S’il est aussi vrai que l’injure est l’arme des faibles, le PPRD serait-il un mouvement des faibles?

Nous sommes convaincus que les partisans du PPRD que nous connaissons n’ont pas manqué de condamner cette nième imprudence de Yerodia. Cela va de l’honneur du parti et de la nation congolaise toute entière.

Lui-même, dans la configuration politique actuelle il doit se perdre. En écoutant son discours le "tonton"est dans ses évasions éclectiques qui font de lui un socio-communiste-capitaliste-africano-nationaliste-et ethno-démocrate. Bref, un paumé.

Magloire Paluku
Editorialiste de BeniLubero.com
Pays-Bas

{moscomment}

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *