«Nous ne vivons pas encore en paix chez nous », dixit Société Civile de Beni

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 FORCES VIVES DE LA R.D.CONGO

SOCIETE CIVILE DU NORD KIVU

COORDINATIONS URBAINE ET TERRITORIALE DE BENI

Tél. : +243.993.5353.53; 994.0091.93; 810.7575.11

E-mail: socivbeni@yahoo.fr;societecivilebeni@yahoo.fr

DECLARATION DE LA SOCITE CIVILE DE BENI

A L`OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PAIX

 

Mesdames et Messieurs,

L`humanité toute entière célèbre aujourd`hui la Journée Internationale de la Paix, instituée par les Nations Unies.

En réalité, elle se célèbre de différentes manières, en raison des contextes toujours variant, selon qu`on est en état de Paix ou Non. « La Paix ne se proclame pas; elle se vit, elle se constate». Si dans d`autres parties du monde, il y a ceux qui ont célébré avec pompe et faste cette journée, il n`est pas surprenant que ça ne soit pas le cas pour ce qui nous concerne.

C`est dans la méditation la plus totale que nous célébrons cette Journée en date du 21 Septembre 2011. La raison est simple : « nous ne vivons pas encore cette paix, nous ne la constatons pas encore; pourtant, nous la désirons ardemment.»

Mesdames et Messieurs;

L`analyse du contexte de la situation que nous traversons en ces jours prouve que le chemin vers la Paix est encore sinueux et épineux : Nous vivons au quotidien des assassinats, des meurtres, des exécutions sommaires, des viols collectifs, des enlèvements, des braquages sur les routes, des pillages de nos villages, des actes d`intimidation, des extorsions, etc.. 

Pour ne citer que quelques illustrations :

– Pendant que nous observons cette Journée Internationale de la Paix, vous etes sans ignorer que le Médecin Directeur de l`Hôpital Général d`OICHA (Dr PALUKU MUKONGOMA), enlevée depuis le 1er juillet 2011 est toujours entre les mains de ses ravisseurs. Depuis son enlèvement jusqu`á ce jour, la Coordination de la Société Civile vient d`enregistrer 23 cas d`enlèvements dont 11execution par les bourreaux; 

– Seulement entre Janvier et Septembre courant, plus 595 femmes et filles ont été violées en Territoire et Ville de Beni : nombreux cas ont été reportes en Groupements de Baswagha-Madiwe, Bambuba-Kisiki et Banande-Kainama en Secteur de BENI-MBAU (ou se déroulent les Opérations Ruwenzori) ainsi qu`en Bolema et Basongora dans le Secteur de Ruwenzori; 

– Certains villages á l`instar de MAMBALE, BUNA, MUSUKU, SENGA, VIERIRE (á l`ouest du Territoire de Beni), SAMBOKO, AHILI, BAOBA, LINZO (au nord),…font face á l`activisme d`hommes armés. Des actes de pillages en répétitions y sont reportés au quotidien et risquent de se voir vider de leurs habitants si des mesures de sécurisations urgentes de populations ne sont pas envisagées par l`autorité; 

– En Ville et Territoire de Beni, le délabrement avancé des routes est une menace réelle á la Paix : les axes routiers Beni-Kasindi, Mbau-Kamango, Mbau-Mantumbi, Kyatsaba-Cantine et Karuruma-Kijeki sont de véritables chemins de la croix. Ils sont á la base de plusieurs accidents qui ont coûtés la vie á une centaine des personnes dans l`intervalle de 6mois passés; 

– Les évasions intempestives á la Prison Centrale de KANGWAYI (de Beni) déversant chaque semaine des criminels dangereux en Ville et Territoire de Beni, est une sérieuse menace sérieuse á la Paix dans cette Zone; 

– L`absence de l`électricité, de l`emploi, l`insuffisance de l`eau, l`irrespect de la gratuité de l`enseignement primaire,…sont bien d`autres formes de menaces á la Paix qui doivent attirer l`attention des uns et des autres; 

Face á cet analyse du contexte, les Coordinations de la Société Civile en Ville et Territoire de Beni qualifient de préoccupante la situation dans cette Zone. Elles en interpellent les autorités policières, militaires et politico-administratives locales, provinciales et nationales pour une amélioration en cette période préélectorale. 

Les Forces Vives de la Ville et du Territoire de Beni appelles ceux qui ont la charge de sécurisation des personnes et leurs biens de bien vouloir mettre en place des stratégies de sécurisation effective des populations, de s`investir dans l`amélioration des conditions vie des habitants, de promouvoir les doits humains et la Paix et de veiller au bien être de tous. 

Ainsi fait á Beni, le 21 Septembre 2011; 

Pour les Coordinations de la Société Civile Ville et Territoire de Beni. 

Révérend Gilbert KAMBALE, Président Urbain 

Maître Omar` KAVOTA, Président Territorial 

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*