Victime de massacre de Kokola 06 novembre 2019

A côté des offensives des FARDC, les ADF frappent les civils à Kokola… Trahison!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Pendant que l’armée gouvernementale congolaise lance, tambour battant, l’offensive qu’elle qualifie de foudroyante contre les présumés ADF dans la région de Beni, la population locale continue à vivre le cauchemar des violences desdits inciviques.


Dans la nuit du 05 au 06 novembre 2019, à partir de 20 heures, heure locale, c’est plutôt la population civile de Kokola, près de la localité de Oicha qui subit une incursion très meurtrières de la part de ceux qui sont supposés être traqués par les FARDC. Le bilan est très lourd, fait d’au moins dix personnes sauvagement tuées.
Serait-il vraiment nécessaire de rappeler que, en tout, l’armée gouvernementale a démontré de plusieurs manière qu’elle n’est pas la porteuse d’espoir que la population de Beni espérerait. Au contraire, c’est une armée qui confirme jour après jour sa complicité en faveur des égorgeurs présents dans la région. Les exterminateurs des innocents à Beni se cachent au sein des FARDC. Il n’y a pas à comprendre autrement que des ADF viennent causer un si grand dégât humain dans une zone où l’effectif des militaires dits loyalistes surpasse celui de la population civile.


Le malheur de notre population, c’est les FARDC ne sont pas une armée au service du peuple congolais, mais la vérité est telle qu’ils constituent une armée rwandaise déployée déployée à l’est du pays en général, et à Beni en particulier, pour appuyer l’extermination des congolais.
Tant que les substituts de Joseph Kabilaet marionnettes des rwandais continueront à tenir la gestion des FARDC, le peuple congolais sera aux abois. Malheureusement, ils ces traitres sont affectés partout et aux postes les plus stratégiques possibles de l’armée, ces Delphin Kahimbi, gabriel Amisi alias Tango Four, Général Mbala…


C’est dégoûtant!

Talangai Kachelewa
Beni

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*