3 Assassins largu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
On en parle dans Goma à la manière du « Secret Africain » chanté par l’Ivoirien Zouglou de Magic System (Premier Gaou). Il suffit qu’un ami dise à un ami confident : « Il ne faut pas le dire à quelqu’un d’autre » pour que, de confident à confident, le secret se répande dans tout un quartier, toute une ville, tout un pays, jusqu’à parvenir aux oreilles du concerné. C’est ce qu’on peut dire du secret de polichinelle sur le danger d’assassinat qui péserait sur le Gouverneur du Nord-Kivu, Son Excellence Julien Paluku Kahongya.
.
"Le secret africain" d’une préparation d’un attentat à la vie du Gouverneur du Nord-Kivu, est parvenu hier soir aux oreilles de plusieurs bubolais qui l’ont fait circuler par sms, chacun dans son réseau respectif. La question que plusieurs se posent est de savoir si le Gouverneur est déjà mis au courant de ce secret africain…
.
D’après ce secret africain, un attentat à la vie du Gouverneur Julien Paluku serait en préparation à l’aéroport de Goma. Le Gouverneur séjourne actuellement à Kinshasa où il participerait à plusieurs réunions politiques. Trois femmes militaires Fardc avec à la tête une certaine Cmd FURAHA auraient été dépêchées de Kitshanga pour Goma dimanche 16 mai dernier pour abattre le Gouverneur Julien Paluku à sa descente d’avion.
.
Comme d’habitude, le pourquoi de cet attentat est rapporté différemment. Pourquoi abattre un Gouverneur à quelques mois seulement de la fin de son mandat constitutionnel? Y-aura-t-il un jour élections au Nord-Kivu après la legislature en cours? Les signes d’une dictature militaire y dépassent de loin ceux d’une démocratie électorale. N’ayant pas réussi à lui piquer son fauteuil par les motions de censure, les « balkanisateurs » de la R.D.Congo , au lieu d’attendre la voie des urnes, voudraient-ils passer par le raccourci de l’assassinat physique du numéro de la Province ?
.
Ce coup fourré à la personne physique du Gouverneur est le deuxième en l’espace de deux semaines. Le premier attentat manqué avait eu lieu le 7 mai courant quand le Gouverneur Julien Paluku dirigeait la réunion de l’élection du Président de la FEC Provincial à Goma même. Un homme armé s’était infiltré dans la salle de la réunion par on ne sait quelle porte. Démasqué, l’homme armé sera désarmé et mis hors d’état de nuire. Mais voilà que le Ouf de soulagement n’a pas duré longtemps !
.
On se rappelle aussi que le 20 Novembre 2009, un régulier de la CAA par lequel voyageait le Gouverneur Julien Paluku avait fait un crash à l’aéroport de Goma. N’eut été la diligence du pilote, le Nord-Kivu aurait été décapité de sa tête et de plusieurs de ses membres pensants ! Les résultats de l’enquête sur ce crash si jamais une enquête crédible était réalisée, permettraient d’en savoir plus à propos de l’état de l’avion au départ de Kinshasa…
.
La conséquence de ce secret africain est que certains parents auraient demandé aux leurs devant voyager de Kinshasa à Goma ces jours-ci, de s’assurer qu’ils ne sont pas sur le même vol que le Gouverneur Julien Paluku. Si la securité du Gouverneur n’est plus assurée dans une province, que peut-on dire de celle des citoyens simples !
.
A bon entendeur salut !
.
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*