6 morts

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le lundi 31 mai dernier, aux environs de 17h00, heure de Butembo, un camion de marque FUSO chargé de marchandises au-delà de sa capacité et transportant une quarantaine des personnes perchées au-dessus des marchandises, s’est renversé en pleine ville de Butembo à la suite de la défaillance de son système de freinage au niveau de la concession CAFEKIT et de l’Hôpital Général de Matanda. Pour arrêter son camion affolé, le conducteur avait tenté de faire marche-arrière. C’est lors de cette marche-arrière que le camion se renversa après avoir projeté les passagers qui n’avaient pas pu sauter du camion en furie. Notez que la plupart des passagers étaient des femmes commerçantes.
             
Le premier bilan provisoire est lourd : 6 morts dont l’aide chauffeur (cfr. Photo ci-dessous) et plusieurs blessés graves.
                                 
La mort qu’on pouvait éviter fait mal. Le manque de réglementation du service de transport est en partie responsable de plusieurs accidents de circulation à Beni-Lubero. Les autorités administratives pensent qu’il suffit de sortir un décret sur papier et un communiqué à la radio pour réglementer le transport en commun. Mais il faut plus que cela, notamment lutter contre la corruption qui gangrène comme un cancer l’appareil de l’Etat à partir de l’agent de l’Etat qui délivre une attestation de contrôle technique à un véhicule sans le contrôler, en passant par l’agent du ministère de transport qui monnaye les permis de conduire sans tester les détenteurs, jusqu’à l’officier de roulage qui laisse passer des véhicule chargés au-delà de leur tonnage…
             
 Les passagers portent aussi une part de responsabilité car tous veulent voyager même quand on leur dit qu’il n’y a plus de place dans le véhicule, ou que l’état du véhicule est défectueux, etc. La lutte pour la survie devient ainsi suicidaire dans un pays où tous versent dans la corruption et l’irresponsabilité.  La solution viendra donc de tout un chacun, de corrompus et des corrupteurs !
 
Tembos Yotama
Butembo
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*