8 Mars 2010 : Journ

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Les Femmes de la Ville de Butembo et de ses environs ont une fois encore démontré leur capacité de mobilisation. Toutes les couches sociales étaient représentées, chaque groupe avec une tenue- uniforme particulière, une pancarte avec le nom ou la devise de l’association, etc. Nous n’avons pu compter leur nombre qu’en termes métriques : 3 km des femmes ont défilé à Butembo. C’était impressionnant ! Les autres défilés commémoratifs des événements politiques n’ont jamais attiré autant de monde !
La plupart des associations féminines ont commencé par une prière ou culte dans leurs églises respectives avant d’arpenter les rues de Butembo, la capitale économique du Nord-Kivu.
L’absence des associations féminines des églises établies telles les Catholiques, les Protestants était notoire. Les religieuses ou sœurs catholiques étaient aussi absentes du défilé. Par contre, les Femmes Adventistes, les Femmes des Eglises du réveil étaient bien visibles.
A partir des calicots, on peut dire que le 8 mars 2010 était moins revendicatif que le 8 mars 2009. Le défilé était plutôt sur un ton festif, un pas de danse et un air de chant, etc. IL y avait beaucoup d’émotions sur les visages de ces femmes qui tiennent le pays debout par leur travail mais qui depuis un temps ne récoltent que les violences sexuelles par l’armée….
Les femmes ont donné l’air d’être contentes d’avoir un jour à elles pour rappeler leur place dans la société. Cependant, il y avait quelques pancartes revendicatives. C’est le cas de la devise des Amies de la Terre de Butembo qui n’est pas passée inaperçue : « La terre n’est pas à vendre »
Quelques nouveautés par rapport à la journée de 2009 : Primo : Il n’a pas plu à Butembo contrairement aux années antérieures. Secundo : Les politiciens ont fait une percée dans cette manifestation dédiée à la femme, non pour honorer les femmes qui sont en politique mais les hommes. Ainsi, on a vu le Club des Mamans soutenant le Président Joseph Kabila et ces 5 chantiers. D’autres soutenaient Mme le Ministre Ferdinand Kalumbi. D’autres encore l’Ex-Ministre Esdras Kambale dont le poste vient d’être confié à une femme. Secundo : Certains groupes des femmes ont défilé pour leurs maris : Les Femmes – Epouses des Taximen, Femmes- Epouses des Mécaniciens, Femmes- Epouses des Agents de la Shenimed, etc. Les Hommes-Maris des Femmes YY ont manqué au rendez-vous de 2010 !
Cependant, il y avait des hommes- Acrobates de la Ville Butembo qui ont défilé avec les femmes, en faisant une démonstration de la force locale. D’autres hommes ont été mobilisés par les femmes pour tenir les pancartes de leurs associations féminines. Un bon signe de la collaboration homme-femme !
L’itinéraire du défilé était comme suit : Banque BCDC- Rue Kinshasa- Rond Point La concorde – Rue Président de la République- Station Takenga – Ront Point VGH ou TMK- Avenue Matokeo- Cine Pieruzi- Stade Matokeo.
Le défilé a duré 2h30, soit de 12h00 à 14h30’. N’ayant pas trouvé d’endroit approprié pour un cocktail à « 3 km » des femmes, les differentes associations ont fêté dans différents restaurants de la ville, à la grande joie du business local car quand les mamans qui souvent détiennent les bourses de leurs familles se décident à faire la fête, c’est sérieux. Certains hommes qui se trouvaient dans certains des restaurants et bars choisis par les femmes pour leur fête ont témoigné de la grande générosité des femmes à leur égard et de la convivialité qui a régné dans ces lieux de fête.
Les Mamans Veuves n’avaient pas de pancarte
Juvénal Paluku
Butembo
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*