ituri_district

A l’attention de la CPI : Appel à la violence contre les Nande de l’Ituri

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Le Tract menaçant les Nande du Territoire d’Irumu, District de l’Ituri, en Province Orientale est pris au sérieux par la communauté Nande dont certains membres auraient été individuellement menacés verbalement dans leurs champs, boutiques, sur la route, etc.

Le territoire d’Irumu abrite la ville de Bunia, lieu de nombreux affrontements entre les tribus Hema et Lendu entre 1998-2005. Comme les territoires du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, l’Ituri est aussi envahi ces derniers temps par des rwandais. Cette immigration clandestine risque de réveiller les conflits ethniques dont les Nande peuvent faire les frais.

ituri_district

Notez que les menaces contre les Nande en Territoire de Rutshuru et en Ituri sont fréquentes depuis le début des tentatives de balkanisation de la RDC. La base de ces menaces est souvent ethnique et territoriale. Les Nande constituent la majorité de la population au Nord-Kivu et dans les territoires de Mambasa, d’Irumu, etc. Les occupants/balkanisateurs qui se heurtent au patriotisme de cette majorité Nande tentent plusieurs fois d’instrumentaliser les ethnies minoritaires en les opposant aux Nande. Il y a deux mois cette instrumentalisation a échoué dans le territoire de Mambasa entre Nande et Pygmées. Voilà que la menace réapparait dans le territoire voisin d’Irumu à la veille des élections de tous les dangers. La mauvaise nouvelle est que ces élections seront malheureusement sous la supervision du Rwanda et de l’Ouganda, deux pays qui instrumentalisent les minorités de l’Est de la RDC depuis 1996 et qui ne veulent pas entendre parler de démocratie électorale, des droits humains, des frontières de la RDC,  etc. pour donner avantage à leurs marionnettes minoritaires. Mathématiquement, s’il n’y a pas fraude électorale dans la prochaine élection à majorité simple, les Nande sont tellement nombreux qu’ils jouissent d’un poids électoral incontournable. On se trouve là devant le plus grand problème de la Région des Grands Lacs Africains où les extrémistes au pouvoir sont issus des minorités et s’éternisent au pouvoir par la force des armes et une parodie de démocratie. (BLO)     

 MenaceNandeIturi00

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*