A la Suite du Christ Ressuscit

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Chers amis de Beni-Lubero Online (BLO), chers lecteurs chrétiens, au non du Comité de Rédaction de BLO, Je vous souhaite une joyeuse fête de Pâques ! Pendant Cinquante jours, les paroles suivantes retentiront dans nos oreilles à partir des églises, des chaînes de télévision, des radios : Alléluia, Le Seigneur est Vraiment Ressuscité! Ne cherchons pas parmi les morts celui qui est vivant! Christ notre Espérance est vivant pour que nous vivions avec lui d’éternité en éternité…
 
Qu’est-ce que cela veut dire pour nous qui avons tant pleuré, nous qui pleurons encore !
 
Un adage africain dit qu’il y a des réalités qu’on ne voit bien qu’avec des yeux qui ont pleuré… Cette sagesse africaine nous touche en tant que congolais qui avons beaucoup pleuré et qui pleurons encore… Nous attendons la paix depuis longtemps mais voici que nous vivons dans l’épouvante… Avec des larmes aux yeux, nous comprenons peut-être mieux que quiconque le sens profond de la Pâques du Seigneur qui a été trahi, a souffert sa passion, fut crucifié sur ordre du pouvoir local incarné par Ponce Pilate, fut mis au tombeau mais que Dieu a récompensé en le ressuscitant au troisième jour ! Pendant ses quatorze stations, le crucifié de Golgotha est tombé trois fois mais il s’est toujours relevé pour poursuivre sa route ! Les sages ne disent-ils pas que glisser n’est pas tomber ! « Kutereza si kuanguka » disent les swahiliphones ! N’est-ce pas là un message de réconfort pour nous qui avons tant glissés, nous qui sommes tombés plusieurs fois au point de défaillir en chemin, nous que les indices universels de la vie donnent pour morts ou en voie de disparaître ! La mémoire de la résurrection du Seigneur nous donne une raison d’espérer contre toute espérance que le passage de la mort à la vie est possible pour qui aime et espère en Dieu de tout son coeur.
 
Chers amis de Beni-Lubero, chers lecteurs, vous tous qui avez tant pleuré et qui vous êtes sentis par moment abandonnés par vos proches, vos amis, vos parents, vos dirigeants politiques, aujourd’hui le Christ ressuscité vous invite à relever vos fronts, à lever vos yeux vers celui que les rois du monde avaient voulu anéantir mais sans succès car, comment pouvaient-ils anéantir le roi des rois, le fils bien-aimé du Père ? La résurrection du Seigneur est la preuve de l’échec des politiques sans Dieu, des religions sans Dieu dont le Christ est venu libérer l’humanité pour lui restituer l’image de son Dieu créateur.
 
Chers amis de Beni-Lubero, chers lecteurs, vous êtes tous bénis de Dieu ! Le ressuscité vous a redonné votre dignité de fils et de filles de Dieu en vous libérant de vos oppresseurs et négateurs de la vie. Au nom de votre foi et de votre détermination à vivre dans la dignité des fils et des filles de Dieu, Dieu vous couronne déjà de succès et de victoire, pas une victoire qui anéantit l’ennemi mais une victoire qui sauve et le bourreau et la victime. Le christ notre modèle est ce libérateur qui emmène avec lui au paradis le bandit qui se repent de ses crimes à la dernière seconde ! C’est cela le paradoxe de notre libération par Jésus. Jésus nous libère ensemble, en communauté, en même temps que nos bourreaux, nos agresseurs… C’est en ce sens que Jésus est notre paix et notre justice. Pour qui est de Jésus, il n’y a plus d’ennemi ni de bourreau ! La mort est morte et le bourreau avec elle !
 
Notre conviction est que le Congo qui a déjà survécu à tant de tentatives d’anéantissement (esclavagisme, colonisation, sécession, dictature, guerre d’agression, occupation, rébellions, terrorisme d’Etat, etc.) refuse de mourir sur l’autel de ses sacrificateurs étrangers et congolais. Beni-Lubero refuse de mourir! Les congolais refusent de mourir ! Toi et moi refusons de mourir ! Le Christ ressuscité des morts nous en donne l’assurance et l’exemple. Le complot ourdi contre lui par Judas ne l’a pas empêché de réaliser sa mission. Le faux jugement du sanhédrin juif n’a pas changé d’un cran le plan du salut par le Christ. L’arsenal gigantesque de l’armée romaine n’est pas venu à bout du pauvre fils du charpentier de Nazareth… Ne craignons donc pas l’homme qui accroît son armée… Une armée ne donne pas la victoire dit le psalmiste! C’est Dieu qui donne la victoire à ceux qui le craignent et lui obéissent à la manière de Jésus ! Qui peut vaincre l’armée de ceux qui croient à la manière de Jésus ! C’est de cette armée des croyants à la manière de Jésus dont le Congo a besoin pour ressusciter de son tombeau actuel. Avec Jésus ressuscité de morts, ensemble combattons le défaitisme, l’indolence, la trahison, le complot, refusons de mourir et choisissons la Vie !
 
P. Vincent K. Machozi, a.a.
 
Boston, USA
 
Editeur Responsable de Beni-Lubero Online
 

{moscomment}

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*