Affaire COFEDEC : Mise au Point de l

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
COMMUNIQUE
MISE AU POINT DU PRESIDENT DU GROUPE DES DEPUTES DE LA COFEDEC SUITE A LA REACTION DE QUELQUES DEPUTES
 
Consécutivement au point de presse du Président du Groupe des Députés de la Convention des Fédéralistes pour la Démocratie Chrétienne (COFEDEC), l’Honorable LUSENGE BONANE Jérôme suite au malaise qui sévit dans son parti et à la réaction de cinq Députés qui s’en est suivi, la mise au point suivante s’avère nécessaire :
1.         Il ya eu fraude dans la récolte des signatures desdits députés car le fils de l’Honorable KAKUSI qui a signé n’est pas Député et l’Honorable KAKULE MOLO est, comme le collègue KAKUSI, absent de la capitale.
 
2.         Il ya eu bel et bien concertation avec tous les Députés sauf l’Honorable KAKULE MOLO. D’ailleurs, en ce qui concerne l’Honorable MUHINDO MATAYO, signataire de la contestation, il y avait un témoin lors de la concertation et ce à son initiative, en la personne de l’Honorable SUMBUSU qualifié à un autre niveau d’aumônier à cause de sa sagesse.
 
3.         Tous ceux qui avaient été consultés, ont exprimé leur regret par rapport à la désignation dictatoriale de la Ministre KAVIRA MAPERA Jeannette qui abandonne un poste très important à la COHYDRO, on ne sait trop pour y avoir fait quoi, et pousser KAMBALE BAHEKWA au chômage, alors que dans tous les cas, le parti compte beaucoup d’autres cadres dont des femmes telles que, mesdames SUKIDI, KIKUNGU, etc. Toutes fois, l’Honorable IPALAKA, en ce qui le concerne, a ajouté que malheureusement pareille attitude dictatoriale s’observe encore chez quelques autres présidents des partis ; ce qui bloque le redécollage de notre pays.
 
4.         La question sous examen n’est pas du tout de savoir qui doit engager le parti vis-à-vis des tiers, notamment pour présenter le candidat à la nomination, mais plutôt la procédure car le Directoire, les Députés source du pouvoir et surtout le Président de ceux-ci doivent être consultés pour éviter la dictature et permettre une réflexion réelle. Voilà pourquoi le poste de la COHYDRO est perdu, personne n’étant en mesure d’imposer la signature d’un décret de remplacement.
 
5.         Enfin le Président du Groupe COFEDEC à l’Assemblée Nationale, l’Honorable LUSENGE BONANE Jérôme n’a jamais engagé ses pairs, il a engagé sa propre personne en disant qu’il n’a pas été consulté personnellement, même pas en sa qualité de Président et qu’il sait que même les autres n’ont pas été consultés non plus. Ainsi considère-t- il, il a été mal compris et à cet effet, il ne tient rigueur à personne, tout en faisant savoir qu’il a le devoir de lutter pour sa propre considération, pourquoi pas celle de ses pairs, de lutter pour ses intérêts, pourquoi pas ceux de son parti aussi qui doit entretenir une cohésion entre le sommet et la base, pourquoi pas non plus enfin de lutter pour les intérêts des autres cadres poussés au silence ou au chômage à fin de ne servir que seule KAVIRA MAPERA Jeannette et cela depuis toujours. Que donc le Président TSHIPASA réexamine sa politique à ce sujet pour que le parti retrouve la paix, la cohésion, la concorde nécessaire pour obtenir une meilleure moisson en 2011.
                                                                       
  Fait à Kinshasa, le 28.02.2010
 
Le Président du Groupe des Députés COFEDEC et  LUSENGE BONANE Jérôme,  DEPUTE NATIONAL 
 
©Beni-Lubero Online                                    
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*