Affrontements entre Mai-Mai et Fardc

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
 
L’idée selon laquelle les Fardc n’utilisent mieux leurs armes que contre les Congolais s’est encore confirmée  dimanche dernier à Vurondo, 30 Km au Sud-Ouest de Butembo. Les Positions des Mai-Mai du Général Baraka Kopokopo ont été la cible des Fardc, malgré le cessez-le feu signé à Goma il y a deux semaines. Bilan 4 morts Mai-Mai et 1 mort  des Fardc.
Depuis le début de la transition, les Mai-Mai ont toujours été la cible des Fardc et de la Monuc sous couvert brassage, DDRR, etc. Par contre, la milice de Nkunda n’a jamais été attaquée vraiment par les Fardc et la Monuc. D’où la conclusion que le cessez-le feu de Goma a pour but d’achever le démantèlement des Mai-Mai du Kivu pour paver la voie de la proclamation du Kivu Autonome sous l’égide de l’ONU. Les initiatives que certaines puissances s’empressent de prendre en faveur du Kivu cachent mal la Kosovisation du Kivu. Mais, minent de rien, les Mai-Mai, dérangent l’opération. Il faut les éliminer, les brasser, ou acheter leurs consciences car tant qu’ils seront opérationnels, la proclamation du Tutsiland au Kivu ne fera que déclencher une guérilla dans la région. Pour tromper les congolais, les puissances derrière la Kosovisation du Kivu annoncent un plan Marshal pour reconstruire le Kivu. Et comme ventre affame n’a point d’oreille, ces puissances espèrent décrocher la confiance du peuple. Mais elles se trompent d’époque et de peuple. Tout les congolais tiennent à l’œil le gouvernement de Kinshasa, la fameuse communauté internationale dans la gestion de la crise du Kivu. Si jamais ce que tous craignent aujourd’hui se matérialise, alors tout sera possible dans un Congo sans autorité crédible, et avec une communauté internationale, une Monuc non crédible. Alors viendrait le jour ou occidentaux et à rwandais seront logés à la même enseigne par les congolais.
 
 L’évolution de la situation au Kivu après la signature de l’accord de Goma prouve ce qu’on savait déjà que les FDLR qui font couler beaucoup d’encre et de salive ne sont que des alliés des conquistadores du Kivu, un prétexte pour masquer les yeux des contribuables des pays soutenant l’occupation du Kivu et obtenir un permis de la guerre. Si Georges Bush a fait la guerre à l’Iraq sous prétexte que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive, des pays occidentaux soutiennent l’occupation du Kivu le prétexte de la présence des FDLR menaçant la securité du Rwanda.
 
Malheureusement il y a toujours des congolais affamés de pouvoir et de nourriture, par exemple les 1500 perdiemistes de Goma, qui se laissent instrumentalisés pour couvrir des plans machiavéliques contre le Congo. Ces puissances qui ne cherchent que leur intérêt parviennent malheureusement à utiliser des congolais pour accomplir leur sale besogne.
 
C’est ce qui est arrivé à Vurondo le dimanche dernier.  Des soldats congolais ont attaqué leurs frères Mai-Mai congolais. Il est vrai que les Mai-Mai congolais ont commis des dégâts. Mais un mauvais Mai-Mai est cent fois mieux qu’un soldat agresseur. Si la crainte de la Kosovisation se matérialise, les congolais feront appel aux Mai-Mai pour sauver les meubles. Au lieu de livrer les Mai-Mai aux bourreaux, il conviendrait de les organiser en véritables défenseurs du patrimoine congolais. A la limite, tout congolais sera appelé bientôt à devenir Mai-Mai et à porter une arme contre les envahisseurs et négateurs de la démocratie congolaise.  Les congolais en général, et les Kivutiens en particulier,  n’accepteront jamais le diktat rwandais au Kivu. Pour ramener la paix au Kivu, il n’y a pas une autre voie que celle de démocratie à laquelle les Kivutiens ont souscrit massivement en 2006. A bon entendeur, salut !
 
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*