Election a Beni 30 dec 2018 Le regard du peuple est braqué sur les Députés provinciaux pour attendre un changement positif!!!

Alerte!!! La CENI cherche à détourner la victoire de l’opposition aux élections de Beni-Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Certes, le résultat définitif des élections législatives organisées le 31 mars 2019 à Butembo et dans la région de Beni n’est pas encore rendu public. Le retard que prend cette vulgarisation n’est pas un fait banal. Des données concordantes recueillies auprès de la CENI rassurent que l’opposition politique a rafflé tous les sièges échus à ces entités aussi bien dans l’assemblée provinciale que dans celle nationale.


Le FCC est complètement désillusionné. A Butembo, par exemple, la famille politique dépendant de l’autorité morale de Joseph Kabila comptait sur l’organisation politique de Monsieur Julien Paluku pour arracher quelques Députés. Ces rapaces semblaient naïvement oublier que le Gouverneur Julien s’était trop fait remarquer par sa complicité dans le sadisme du régime sortant contre ses propres frères et que, de ce fait, ses partisans méritaient les sanctions des urnes au plus haut degré.


Aussi, il s’ensuit une grande déception dans le camp du FCC après cet échec lamentable. D’emblée éclate une discussion parmi les concepteurs du système du FCC. Certains proposent de laisser publier la victoire de l’opposition résultant des urnes à Beni, Butembo et Yumbi, en vue de créer un climat d’apaisement dans le camp de l’opposition politique. Tandis que la frange dure du FCC reste catégorique qu’il n’est plus question de permettre cette chance, pourtant légitime, à LAMUKA. Joseph Kabila et ses proches estiment que perdre politiquement les entités de Beni-Butembo réduirait à néant leurs ambitions sur tout l’est du pays.


Face au scandale que pourrait causer le détournement total de la victoire de LAMUKA dans ces fiefs entièrement acquis en faveur de l’opposition, une autre tendance au sein du FCC propose enfin de répartir à part égale, entre LAMUKA et FCC, les sièges réservés aux Députés de Beni et de Butembo aux parlement provincial et national. Ceci concerne les circonscriptions de la ville de Butembo, la ville de Beni et Beni Territoire. D’où, selon des sources proches de la présidence de la CENI, une étude munitieuse est en cours pour déterminer qui pourraient “être nommés” parmi les candidats du FCC pour occuper les sièges qui auront été volés sur le compte de LAMUKA.


La présente alerte vaut en même temps un appel à l’extrême vigilance aux populations de la ville de Butembo, la ville de Beni et Beni territoire, afin de ne point permettre aux dirigeants prédateurs de continuer à saboter leur dignité et leurs droits, car elles connaissent très bien les personnes qu’elles ont réellement élues. Corneille Naanga, qui a déjà à maintes reprises démontré sa capacité à détourner la victoire de l’opposition, partant de celle la plus évidente à la présidentielle du 30 décembre 2018, est prêt à exécuter pour cette énième fois l’ordre de nomination des Députés du FCC en lieu et place de ceux de LAMUKA qui avaient arraché leur victoire au combat des urnes.

Talangai Katchelewa
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Les FCC et Lamuka vont se partager les siéges, et qu’en est-il du Cash?
    Vous oubliez que ce n’est plus les FCC qui est au pouvoir, raison de dire que cet article est imaginaire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*