Les égorgeurs de Beni maintenant à Tchabi

Alerte rouge!!! Massacres de Tchabi: Pas de terroristes islamistes, des FARDC transformés en ADF exterminent les congolais !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Horreur!

Six civils sauvagement massacrés et cinq autres portés disparus, c’est le bilan de l’attaque qui s’est abattue au matin du mercredi 01 mai 2019 sur la localité de Tchabi, centre de la chefferie du même nom au sud du territoire d’Ituri, dans la province de l’Ituri.


Ce massacre est consécutif aux déclarations du colonel Serge des FARDC délpoyé officiellement pour coordonner l’invasion des rwandais en Ituri, qui stipulait aux populations de Djugu que si les autochtones de cette province ne cesse pas de résister à la réinstallation des rwandais qui s’établissent au sud d’Irumu, elles (populations autochtones) subiront le même sort que la population de Beni, sousentendant par là le massacre. 60.000 immigrés rwandais illicites à Tchabi et à Boga, au sud du territoire d’Irumu, en Ituri, voilà la base arrière des égorgeurs que le gouvernement congolais cherchent à présenter devant le monde comme des terroristes islamistes. Ce sont en fait des terroristes voulus et soutenus par ces dirigeants qui ont enterré leur conscience par l’amour du pouvoir et de l’argent!


Il y a nécessité de dénoncer et de condamner ce crime perpétré avec la complicité de l’Etat. Il sied de condamner également l’attitude complice du nouveau président de la République qui vient de donner le feu vert à ces intrus. En effet, c’est bien le président Felix qui a donné du courage aux présumés ADF (qui ne sont autres que des FARDC transformés par le régime Kabila en ADF) de se revendiquer officiellement sur le territoire congolais en tant que combattants Islamistes, le jour où il mentait aux Etats Unis et devant que la population congolaise est décimée à Beni par des membres de l’Etat islamiste.


Après avoir conquis des vastes contrées de Beni, sous le silence complice des dirigeants du pays, et réduit en état d’esclavage les autochtones dans les zones occupées, les envahisseurs rwandais que Kinshasa et le gouvernorat de Goma ont fait immigrés illicitement au grand Nord-Kivu et au sud de l’Ituri, sous la couverture et la protection des régiments rwandophones des FARDC, ont juré d’étendre leur champ d’action rpofondement dans l’Ituri.

Dégâts de l’attaque de la localité de Tchabi ce 01/05/2019

A Tchabi, qu’ils ont décidé d’attaquer ce 01 mai 2019, ils ont déjà envahi toutes les terres. La violence ainsi déclenchée n’a qu’un seul objectif: forcer les autochtones à quitter définitivement la terre de leurs ancêtres et non plus jamais y revenir. Pourquoi mentir au nom des ADF ou des islamistes? – Les terroristes de nos populations sont ses propres dirigeants. La population de Tchabi et Boga ainsi que leurs chefs locaux ne savent pas à quel saint se vouer, eu égard aux menaces qu’elle endure, chaque fois qu’il appelle au secours à la fois de la part des militaires (FARDC déployés pour sécuriser lesdits étrangers), du gouverneur de province de l’Ituri et de la hiérarchie nationale.


La population de l’Ituri et tout congolais encore véritablement patriote en sont interpellés pour prendre leur responsabilité en main. Felix a signé un accord garantissant la protection de son prédécesseur et la continuité de son plan machiavélique sur l’Est du pays. Il suffit de constater l’accentuation de massacres de Beni et l’amplification de l’Ebola à Butembo, son indifférence face aux jongleurs qui tirent du business de ces deux grands fléaux, alors on comprendra le degré de complicité de son pouvoir.

Ngadjole T.
Bunia

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Auditeur Junior

    A Beni, la population a longtemps décrié qu’elle est abattue par les FARDC déguisés en ADF en appui aux immigrants rwandophones. Comme preuve, la plupart des massacres s’organisent à quelques mètres des positions militaires. De même lorsque le président Félix est arrivé à Beni, son entourage en majorité Kabiliste, lui a conseillé de ne jamais recevoir la société civile de Beni car détenant des preuves du degré de complicité et peut proposer des solutions qui bloqueraient le plan diabolique monté par Kabila et soutenu par Félix à travers leurs accords.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*