ALERTE! Le secret en marge des opérations militaires foudroyantes de Beni…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le succès des FARDC contre les présumés ADF/MTN a tellement vite imprégné les opinions que l’éphorie de cette victoire apparente empêche beaucoup de gens de maintenir leur caméras de surveillance sur ce que resererait la suite des événements.


Or, la réalité est telle que Joseph Kabila a intimé l’ordre à Felix Tshisekedi de ne pas laisser pousser outre mesure la traque des égorgeurs dans la région de Beni. Il a fallu symboliquement s’acharner sur les sites classiques échus à ces inciviques, en l’occurrence la zone comprenant Madina et Kididiwe. Entretemps, une double disposition a été déjà adoptée en leur faveur.


D’une part, le nouveau foyer de concentration des ADF/MTN a été déplacé plutôt sur l’axe Mbau-Kamango et Mayangose-Semuliki-Kisima-Mutwanga sur la route de Beni-Kasindi. L’ordre donné aux troupes loyalistes consiste à ne point oser déstabiliser ces nouveaux foyers des ADF/MTN. Or, même s’il est reporté qu’il se réalise des grandes victoires des FARDC contre les ADF, il est impérieux de diatinguer l’existence dans la même région de plusieurs catégories d’ADF, c’està-dire les véritables des faux. Les véritables ADF, qui sont des opposants ougandais voulant conquérir le pouvoir en OUganda, ne sont pas des ennemis du peuple congolais: ils ne massacrent pas les innocents. Ce sont des faux ADF, travaillant en collaboration avec les rwandais infiltrés dans l’armée congolaise qui sèment la désolation dans la région. Pourtant ils bénéficient d’une haute protection des militaires obéissants toujours aux ordres de Joseph Kabila. Les traques des FARDC s’orientent sur les axes des ADF classiques, les véritables, qui ne représentent d’ailleurs pas de menace réelle ni pour l’Ouganda ni pour la R.D. Congo, tout en ouvrant un couloir aux faux ADF alliés aux autorités congolaises, en vue de se rédéployer dans d’autres axes de la Région.


D’autres part, le nouveau redéploiement des ADF/MTN s’oriente spécialement dans la partie ouest de la route Beni-Komanda. Leur réinstallation occupe le rayon s’étendant de Mangina à Mambasa, en passant par Biakato. Il s’agit de préparer une destabilisation qui rendra ingouvernable tout le grand Nord-Kivu et l’Ituri, lorsque Beni sera complètement isolé suite à la rupture des routes Beni-Kasindi, Beni-Komanda et Beni-Mambasa. De nombreuses troupes rwandophones habillées en FARDC sont préalablement déployées dans ce secteur pour soutenir lesdits envahisseurs.


Il est stupéfiant de découvrir tous ces secrets des indiscrétions des éléments des FARDC eux-mêmes, quand ils précisent que le sort de Beni-Ituri est scellé, en insistant que le délai du démarrage des troubles et massacres généralisés dans le secteur susmentionné est fixé à la fin de Novembre 2019 – début décembre 2019. Les événements qui se pointent en amont prédisent une situation pire que toutes celles qui ont été vécues jusqu’à présent.


Le congolais doit se réveiler de son sommeil et sortir de l’illusion que l’actuel régime lui apportera le salut.

Talangai Katchelewa
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*