Anselme P. Kitakya d

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Université Catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique)
Sciences de Développement
 
 
Mr. Anselme PALUKU KITAKYA
Docteur en Sciences Sociales
 
Sujet de Thèse :
Interactions entre la Gestion Foncière et l’Economie Locale en Région de Butembo,
Nord-Kivu, République Démocratique du Congo
Thèse présentée en vue de l’obtention du grade de
Docteur en sciences sociales
(Orientation Développement, Population et Environnement)
 
Membres du Jury:
 
Promoteur : Prof. Pierre-Joseph LAURENT
 
Lecteurs :  
Prof. Gerti HESSELING
Prof. Angélus MAFIKIRI TSONGO
Prof. Paul MATHIEU
Prof. Koen VLASSENROOT
 
Président :  
Prof. Jean-Marie WAUTELET
  .
Louvain-la-Neuve
.
Novembre 2007

 

Résumé de Thèse
.
La problématique de l’accès aux ressources naturelles est récurrente dans les analyses portant sur le développement des communautés rurales et urbaines d’Afrique subsaharienne.
Cette étude est consacrée à l’examen des rapports réciproques entre les dynamiques économiques et foncières dans la région économique de Butembo (Nord Kivu, République démocratique du Congo).
Recourant à une démarche pluridisciplinaire associant notamment approches historique, géographique et socioanthropologique, notre analyse qualitative a permis d’identifier et d’analyser les facteurs ainsi que les conséquences de l’accumulation des terres par la « bourgeoisie » locale.
La prise en compte des éléments du macrocontexte sociopolitique, l’analyse des institutions et des pratiques foncières locales, l’étude de la dynamique commerciale et l’examen de la gouvernance foncière locale ont débouché sur une conclusion majeure : la compétition entre les acteurs et la conjugaison d’une multitude des facteurs socioéconomiques conjoncturels et structurels (inadéquation des institutions foncières étatiques, non respect de la coutume foncière, insécurités politiques et économiques, forte croissance démographique, fort attachement aux terres ancestrales, déliquescence de l’Etat, émergence d’un marché imparfait des terres, etc.) favorisent l’accumulation des terres par un petit nombre de bourgeois et la constitution d’une masse de plus en plus importante de « paysans sans terre ». La mise en valeur des terres accumulées est globalement insuffisante.
La précarité économique des paysans et la montée de la conflictualité foncière sont parmi les écueils majeurs au développement régional.
La réflexion sur un cadre institutionnel pouvant concilier la gestion de la terre et le développement mais aussi l’initiation des activités économiques non agricoles nous semblent être des pistes de solution à bien explorer.
 .
Présentation de l’auteur 
.
Anselme Paluku Kitakya est né à Bulambo, Groupement Isale, Territoire de Beni,   République Démocratique du Congo, en 1971. Il est détenteur d’un diplôme d’Etat en Pédagogie Générale (1990). Il est licencié en Sciences Économiques, (Orientation Economie Rurale) de l’Université Catholique du Graben (Butembo, Nord Kivu) depuis 1998. Il a travaillé comme Assistant à l’Université Catholique du Graben de 1999 à 2001. Il est détenteur d’un Diplôme d’Etudes approfondies en Sciences du développement de l’Université Catholique de Louvain depuis janvier 2003.
.
Correspondance Particulière de Beni-Lubero Online
Belgique
 

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*