00Massacrefurubanderolenov0

Appel d’Aide : 13ième Anniversaire du Massacre de KIKYO/Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

14 avril 1998- 14 avril 2011, 13 ans, jour pour jour, nos frères et sœurs, papas et mamans, vieux et jeunes, étaient massacrés, écrasés vivants par les chars de combat, fusillés, découpés en morceaux par des machettes, certains d’entre-eux enterrés vivants par des militaires de l’AFDL qui les obligeaient à creuser d’abord leur propre fosse commune. Quelle Horreur ce jour-lá, jour sombre de l’histoire de Butembo sur la colline de KIKYO!

 00Massacrefurubanderolenov0

En attendant que les Organisations des Droits Humains au Niveau International ainsi que les cours et tribunaux internationaux se saisissent une bonne fois de ce crime contre l’humanité pour en punir les auteurs qui courent toujours et rendre justice aux victimes, les victimes survivantes de Kikyo ont choisi d’entretenir la mémoire de leurs frères et sœurs qui sans faute de leur part étaient arrachés de la vie par une armée qui se disait pourtant démocratique (du peuple) et libératrice (AFDL). Convaincus que tout oubli du passé favorise la perpétuation du mal dans le présent, les survivants de Kikyo se donnent comme devoir sacré d’entretenir la mémoire du massacre de Kikyo. Comme on dit, un peuple sans mémoire, est un peuple sans histoire et manipulable à souhait. A la vue des manipulations actuelles à la veille des élections, les survivants de Kikyo voudraient tirer une sonnette d’alarme que de fois le chemin qui mène tout un peuple vers la mort est pavé de bonnes intentions. Les crimes contre l’humanité commis par les messies, les démocrates et les libérateurs de l’AFDL sont là pour que nul n’en ignore. Même Jésus de Nazareth, lui aussi victime du pouvoir de son temps, avait prévenu qu’il y aura un temps où ceux qui vous tueront diront que c’est pour votre bien, que bientôt vous serez heureux (dans la tombe bien sûr). Ce qui se passe dans la région n’est pas différent. Le pouvoir interdit aux congolais de parler des tueries en cours car bientôt il y aura de l’électricité, des routes asphaltées, des compagnies d’extraction du pétrole, des brasseries, etc. Mais si les tueries continuent et leurs auteurs impunis, qui bénéficiera de ce développement annoncé avec fanfare? Les beniluberois morts ou l’autre peuple qui campe déjà dans les environs ? Les événements tristes du passé récent dans la région nous interdit de nous laisser manipuler. Une façon de le faire c’est d’entretenir notre mémoire collective du passé.

 MassacreKikyogerbe201000

        Dépot d’une gerbe des fleurs sur une des fosses communes de Kikyo

Un projet de ce genre demande des moyens pour informer, rappeler, investiguer, actualiser le dossier, publier des pamphlets, récolter et sauvegarder les éléments nouveaux à verser au dossier. Si la justice internationale actuelle ferme l’œil devant les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis à particulier à Kikyo et d’une manière générale en RDC (six millions de morts qui laissent indifférents les pays qui se disent pourtant champions des droits humains), notre foi est grande qu’un jour tous les morts congolais trouveront justice par l’action des congolais eux-mêmes. L’exemple des juifs que les européens avaient maltraités pendant près de deux mille ans, se font justice aujourd’hui parce qu’ils avaient entretenu leur mémoire de génération à génération, investis dans les études, les sciences des affaires, etc. 

C’est dans ce contexte que, le Comités de Victimes Survivantes des Massacres de Kikyo « Co.Vi.S.Ma.Ki » préparent la commémoration du 13ième anniversaire du massacre de Kikyo et invite tous les hommes et femmes de bonne volonté à prendre part à cet exercice de mémoire. 

La contribution matérielle de chacun permettra la réussite de cette journée qui sera aussi consacrée aux autres martyrs de Beni-Lubero dont la liste ne fait que s’allonger du jour au lendemain( cfr. https://benilubero.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2318:342-noms-du-martyrologue-de-beni-lubero-online&catid=14:histoire&Itemid=97

Pour toute contribution, contactez-nous sur « binyotama@yahoo.fr, Tel : +243997799020, »

 

Au programme du 14 avril 2011 :

 

Messe pour le repos des âmes des victimes à la Paroisse de Lyambo/Kalemire;

 

Visite aux prisonniers à la prison centrale de Butembo, KAKWANGURA, après la messe ;

 

Dépôt de gerbes sur une des fosses communes au cimetière de KITATUMBA ;

 

Une petite réception à l’honneur des familles qui avaient perdu les leurs dans ces massacres.

 

Dans l’après-midi, un match de Football entre l’équipe de FURU Sport et l’équipe de Journalistes de Butembo.

 

Pour le Co.Vi.S.Ma.KI,

KATEMBO TSONGO Léon et Tembos Yotama

 

 

TANGAZO KWA WATU WOTE

 

Tunatangazia wakaaji wote wa Butembo na kando kando ya kwamba tarehe kumi na ine 14/04/ 2011 ita kuwa ukumbusho ya miaka kumi na tatu tangu mauwaji ya kiolela ya Kikyo. Waatu wali zikwa hai na kuchinjwa pa Kikyo.

 

Programme ya siku hiyo imepangwa kama hivi:

 

Sambili kamili, misa itafanyika ndani ya parokia ya Lyambo pa mulima Kalemire. Kisha misa maandamano itaanja pa Lyambo mupaka ku prison Kakwangura kutazama wafungwa. Kila mutu atayarishe muchango wake.

Kisha kuona wa fungwa, watu wataelekea ku shamba la wafu la Kitatumba kunako zikwa ndugu zetu walio fariki ndani ya hiyo mauwaji ilikupanada mauwa kama alama ya upondo kwao.

Kisha kupanda mauwa tutajielekeza kunako kiwanja cha michezo cha Furu ku stade Maurice kuona kabumbu kati ya wa Journalistes na Furu Sport.

Basi watu wote wanaalikwa kuhuzuria mipango hiyo ili kukumbuka watu wote walio fariki ndani ya hiyo mauwaji.

 

Imefanyika pa Furu, tarehe sita, mwezi huu( 6/04/ 2011) na kusahinishwa na kamati

 

Kwa niaba yaw a andalizi

 

Maītre MBUSA NZANZU YOTAMA

Furu- Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*