Arrestation du Commer

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La Communauté Nande de Goma est en colère à la suite de l’arrestation du Commerçant KAVUSA VAKATSURAKI SEMEI, Président de la FEC GOMA, par l’ANR le matin de ce mercredi 21 juillet 2010. Depuis son arrestation, le patron des patrons de la ville de Goma est au cachot de l’ANR du Quartier des Volcans, Commune de Goma.
 
Le motif de son arrestation est ce qui fâche de plus la Communauté Nande de Goma. Pour le simple fait d’avoir contresigné une invitation lancée aux membres de la communauté Nande et à leurs amis et connaissances de participer à une messe des suffrages en mémoire de toutes les victimes de l’insécurité sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu, le patron des Patrons de la ville est aux arrêts depuis ce matin.  
 
Pourtant le communiqué tenant lieu d’invitation à cette célébration eucharistique qui passait depuis Lundi dernier sur toutes les radios locales avait l’approbation de toutes les autorités compétentes de la ville de Goma.  
Ce matin, lorsque Papa SEMEI se préparait à participer à la messe en mémoire des victimes de l’insécurité au Nord-Kivu, il a été appréhendé par des agents de l’ANR/Ville de Goma.
 
La messe a eu lieu sans Papa SEMEI à la Paroisse Notre Dame d’Afrique, ville de Goma. Plusieurs membres de la communauté ont répondu positivement à l’invitation. Mais l’ombre de l’arrestation de Papa SEMEI a plané sur toute la célébration eucharistique.
 
Plusieurs membres de la communauté Nande voient en cette arrestation une dérive répressive de l’ANR qui tente d’intimider les Nande dans leur démarche de faire entendre leur souffrance. Il y a une semaine que deux Nande ont été abattus en plein ville de Goma par un officier de la Police Nationale Congolaise qui avait tiré à bout portant sur des manifestants d’un quartier après l’assassinat de deux de leurs voisins. L’officier en question n’a pas été interpellé pour son meurtre, signe que son acte de répression est approuvé par sa hiérarchie.
Il y a deux mois qu’une veillée mortuaire avait été dispersée à Kirumba. Les voisins venus consolés la famille éprouvée avaient été  torturés et pillés de tout ce qu’ils avaient !
Il y a une semaine qu’un commandant militaire de Rughenda/Butembo avait demandé aux parents et amis de Kasereka Pascal Mwanazaire  assassiné par un militaire lors d’une patrouille de ne pas pleurer et de ne pas s’attrouper sur le lieu du deuil au risque de subir d’autres meurtres.
L’arrestation de Papa SEMEI vient s’ajouter à ces manœuvres de répression et d’intimidation de la communauté Nande du Nord-Kivu par l’oligarchie militaire et policière qui se comporte comme en territoire occupé. La communauté Nande est visiblement la plus visée par cette répression sanglante et cette intimidation.
 
Selon l’éditorialiste du Journal Le Potentiel de Kinshasa, édition du Lundi 19 juillet 2010, l’insécurité entretenue au Nord-Kivu s’expliquerait par le fait que la communauté Nande constituerait « le dernier verrou » que le balkanisateur voudrait casser pour relier les territoires de Rutshuru et de Masisi à l’Ituri. La communauté Nande de Beni-Lubero incarnerait ainsi la résistance à la balkanisation de la R.D.C par les puissances anglo-saxonnes au profit des Rwandophones. Ce plan machiavélique expliquerait pourquoi la MONUC devenue Monusco se fait impuissante devant le massacre des Nande dans les territoires de Lubero et de Beni, et pourquoi il n’y a pas une condamnation de la communauté internationale de l’insécurité entretenue au Nord-Kivu et ailleurs à l’Est du pays. Les opérations militaires contre les soi-disant FDLR et ADF-NALU ne seraient qu’un alibi pour occuper militairement les territoires de Beni et de Lubero qui résistent depuis toujours à la balkanisation de la RDC. La preuve est que ces opérations tuent plus de congolais que des FDLR et ADF-NALU et n’ont pas de plan pour la sécurisation des civils.  Les Fardc et les Policiers sont coupables des meurtres, assassinats, pillages des biens de la population au point qu’ils trahissent leur agenda caché d’occupation.
 
Selon un rapport de Refugees International (RI), fruit d’une enquête sur terrain au Nord-Kivu par Camilla Olson et Serge Hege, enquête publiée le 20 Avril 2010, «  Tant que le CNDP dominera le paysage politique et militaire à l’est de la RDC, on craint sérieusement que le soutien aux retours assistés aux refugiés congolais du Rwanda soit perçu à travers le pays comme une défense partisane des intérêts du Rwanda plutôt qu’une réelle tentative de réconciliation communautaire. (…) Vu les ressources et intérêts fondamentaux des USA en RDC, l’absence de politique étrangère précise des Etats-Unis en RDC est inquiétante ».
 
 
La répression sanglante des populations du Nord-Kivu par une armée et une police gérée et commandée par les anciens du CNDP serait ainsi tacitement permise par la MONUSCO et les USA pour sonner le glas d’une R.D.C un et indivisible. Si tel n’est pas le cas, le degré de violence actuelle au Nord-Kivu, nécessite l’implication immédiate du gouvernement congolais, de la Monusco et des USA pour arrêter ce que les évêques catholiques ont déjà appelé « un génocide silencieux» (cfr. La R.D. Congo pleure ses enfants, elle est inconsolable (cf. Mt 2,18) : Déclaration du Comité Permanent des Evêques sur la guerre dans l’Est et dans le Nord-est de la R.D.Congo, Kinshasa, 13 Novembre 2008, Ss.2).
Il est en effet surprenant que les grandes puissances qui se disent champions des droits humains se taisent devant la répression militaire des Nande au Nord-Kivu. Devant cet abandon à elle-même, la communauté Nande qui enterre les siens chaque jour sans savoir pourquoi ils sont assassinés, est en droit de se défendre. C’est la seule alternative qui lui reste. Autrement, s’il y a encore un gouvernement congolais qui défend les droits humains de tous les congolais, nous demandons qu’il fasse tout ce qui est à son pouvoir pour faire libérer sans tarder Papa KAVUSA SEMEI du cachot de l’ANR du Quartier des Volcans, Commune de Goma, Ville de Goma.  
 .
 
Correspondance Particulière de Goma
 
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*