Arrestation et Torture de Mr. Crispin MBINDULE MITONO

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Monsieur Crispin MBINDULE MITONO, observateur Libre, arrêté à la RTNC/Butembo par les éléments de la Police Nationale Congolaise PNC Ville de Butembo pour avoir dénoncer les exactions commises en ville de Butembo et dans les village de Butuhe, burondo, kahamba et Kanyatsi par les militaires des Forces Armées Congolaises FARDC de la deuxième Brigade. Dans ces contrées les hommes armés sont entrain de piller les biens de la population, massacrer les populations civiles sous prétexte que celles-ci serait complice avec les guérilleros Maï Maï qui actuellement attaquent les FADC.
Mr. Crispin Mbindule Mitono ( Photo Musay-BLO)
En ville de Butembo l’assassinat d’un enseignant par un militaire de Ruenda est parlant. En Butuhe le viol des trois filles dans le camp militaire de Butuhe est éloquent. En village de Kanyatsi, Viol de maman Kavugho par un militaire de Maboya.
En effet, c’est lorsque Monsieur Crispin M M participait à l’émission radio diffusée de la RTNC/Butembo, dénommée Coin de l’analyste, et disait que les militaires doivent cesser de maltraiter la pauvre population civile, que le Maire de la Ville de Butembo a ordonné au colonel de la PNC/Butembo Commandant Sivunavirwa d’aller arrêté tous ceux qui participaient à l’émission à question.
A 10h03′ heure locale la section de la PNC conduit par le Colonel SIVUNAVIRWA va passé à l’action en s’introduisant dans le Studio de la radio RTNC/Butembo récupéreras au premier plan Monsieur Crispin MBINDULE MITONO qui était suspecté d’être à complice avec la Coordination de la société civile de Butembo qui venait de lancer un communiqué selon lequel la journée du 07 mars 2007 est déclarée morte en ville de Butembo suite à des exactions commises par les éléments des FRDC. Monsieur Crispin sera flagellé au studio même de la radio d’abord par le Colonel ensuite par le garde corps du colonel enfin par un sergent connu sous le nom de Beta Mbuma. C’était la véritable torture.
Une heure après la population de la partie Nord de Butembo va barrer toute les routes qui mènent vers la ville de Beni; La population appelée « Furu Power » et constituée des habitants d’un quartier populaire de Furu vont se mettre en route avec la photo de Crispin dans l’objectif d’aller libérer Monsieur Crispin M M qui était aux arrêts à la mairie de Butembo. La police va disperser les manifestants en tirant les balles réelles. Bilan zéro mort et 46 blessés.
Charles Kakule Musay
Chercheur scientifique/Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*