Assassinat de Mr. KAKULE KATIRISA

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le corps sans vie de Mr. KALULE KATIRISA a été découvert dans une rigole au quartier Congo ya Sika, Commune Vulamba, Ville de Butembo, le très tôt matin de ce samedi 8 septembre 2007, à côté d’un petit pont et non loin d’un débit de boisson.
 
Agé d’environ 30 ans, Mr. KAKULE KATIRISA était marié et père de 5 enfants. Il habitait la cellule MIHAKE.
 
Selon toute probabilité, MR. KATIRISA revenait du Nganda de Maman Jacqueline de la Cellule BRAZZA. Son corps a en effet été repéré par les passants à quelques pas de ce débit de boisson. Les auteurs de ce nième assassinat ignoble en ville de Butembo n’ont pas encore été identifiés. Ce que l’on sait, c’est que le corps de la victime accusait des signes des tortures, des blessures et des coups de poignard. Personne ne sait quand le drame a eu lieu et pour quel motif ?
 
La maman Jacqueline propriétaire du débit de boisson situé non loin du lieu du crime, a été arrêté par la Police pour raison d’enquête.
 
Pendant toute la journée de ce samedi 8 septembre, la population du Quartier Congo ya Sika (anciennement appelé Quartier du Zaïre) est restée sous le choc de cet assassinat ignoble dont on ne connaitra peut-être pas les mobiles et les auteurs.  
 
Les habitants du quartier qui sont venus s’incliner devant le corps inanimé de Mr. Katirisa, ont déploré l’insouciance des autorités politiques et administratives de la ville. De la foule, on pouvait entendre des paroles dures telles « quand c’est un riche qui tombe sous les balles de l’ennemi, les autorités urbaines s’agitent et déclarent une alerte maximale. Quand c’est un pauvre, elles font la sourde oreille". « Pourquoi est-ce difficile pour la police de combattre l’insécurité dans la ville ? ». « Pourquoi les bandits font plus parler d’eux que la Police ? » « A quoi sert la Police qui ne protège pas les personnes et leurs biens ? », etc…
 
Les proches de la victime ainsi que la population du quartier Congo ya Sika demandent que les autorités compétentes diligentes des enquêtes sérieuses afin de mettre la main sur les tueurs et que justice soit faite à l’endroit de la famille, de la veuve et des orphelins.
 
Le bourgmestre de la Commune de Vulamba ainsi que le Procureur du Tribunal de Grande Instance ont été saisi de l’assassinat par les proches de la victime. Vers 10h00, heures locales, le corps de la victime a été tiré de la rigole par une équipe de la Croix Rouge avant d’être conduit à Mihake en la résidence de l’illustre disparu.
 
Philippe MAKOMERA
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*