Assassinat de Mr & Mme Muhindo SAMBIRO

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Musienene est en deuil et en colère à la suite de l’assassinat crapuleux du couple MR MUHINDO SAMBIRO et MME IVETTE KAHAMBU du Quartier KATOLO dans la cité de Musienene, en Territoire de Lubero. Mr et Mme SAMBIRO ont été abattus par balles dans leur domicile situé sur la route principale Butembo-Lubero, à cinq parcelles au-dessus du Centre de Santé Ivatama et à quelques pas du bureau de la localité en cours de construction et du bâtiment de la Pharmakina.
.
Le crime crapuleux a été commis aux environs de 1h00 du matin dans la nuit de mercredi à Jeudi 16 Avril. Des malfrats fortement armés et apparemment décidés à tuer Mr SAMBIRO ont forcé leur entrée dans sa parcelle. Mr et Mme SAMBIRO vivaient dans leur maison avec leurs six enfants dont deux garçons âgés de 17 et 15 ans et d’un bébé de deux mois baptisé le lundi 13 avril 2009 soit le lendemain de la fête de pâques, à la Paroisse Catholique d’Ivatama-Musienene.
Vue aérienne de la cité de Katolo-Musienene (Photo BLO)
Les bandits ont d’abord enfermé les deux garçons de 17 et de 15 ans dans leur chambre ou château des Jeunes, laissant un garde devant la porte extérieure du château des Jeunes pour empêcher ces jeunes de sortir. Les autres bandits ont forcé la porte la porte principale de la maison jusqu’à atteindre leur cible, Mr et Mme Sambiro. Sans attendre, ils ont tabassé Mr. Sambiro, lui demandant de leur remettre tout l’argent qu’il aurait reçu de la vente de ses 3 tonnes de quinquina. Entretemps, Ivette, l’épouse, a cherché à s’enquérir de la situation de ses enfants et s’est retirée dans la cour mais sous surveillance d’un des malfrats. A l’intérieur de la maison, le sort de Mr Sambiro était scellé. Au moment où Muhindo voulait entrer dans sa chambre à coucher pour y prendre l’argent qu’il avait, un des malfrats lui a logé plusieurs balles au niveau de l’abdomen, du flanc et du thorax. Mr Sambiro est décédé sur le champ à 1h20min, heure de Musienene.
.
En sortant de la maison après leur premier forfait, les tueurs ont criblé de balles la maman Ivette au niveau de deux épaules, devant ses enfants dont le bébé de deux mois ! Après la fuite des tueurs, Maman Yvette qui gisait dans son sang dans la cour, n’avait autour d’elle que sa fillette Kahindo de 8 ans, son bébé de deux mois, et deux autres enfants très jeunes broyés par l’horreur de coups de canon dans leur maison. N’ayant pas trouvé de secours, Maman Yvette a saigné jusqu’à mourir au petit matin. Sa fillette de 8 ans aurait tenté de relever sa maman de son sang mais en en vain car n’ayant pas la force nécessaire. Mr Sambiro Muhindo allait avoir 40 ans. Son épouse Yvette Muhindo avait 35 ans. Quelle horreur pour les enfants rendus orphelins en l’espace de 20 minutes et ne sachant pas à quel saint se vouer devant les deux cadavres de leur cher papa et chère maman.
.
Un des Assassins assassiné
.
Un des malfrats, notamment celui qui gardait la porte des jeunes garçons, a aussi été abattu par ses pairs. Ayant voulu quitter le lieu du crime le dernier et courant derrière ses pairs, ces derniers l’ont abattu pour faire de ce quartier un champ de bataille avec trois morts en quelques minutes. On ne connaitra jamais la vraie raison de l’assassinat de ce dernier par ces pairs. Certains observateurs pensent qu’ils l’ont peut-être pris pour quelqu’un qui voulait alerter le quartier. Mais selon d’autres observateurs plus avertis, l’identité de cet assassin assassiné par ses pairs, déterminera le pourquoi de son assassinat. Pour camoufler l’identité de ces tueurs à gages qui distribuent la mort partout à Beni-Lubero à la place de la paix tant escomptée, les tueurs peuvent avoir tenté de brouiller les pistes qui conduiraient à leur identification dans le cas où cette dernière serait différente de celle de l’assassin assassiné. Pour éclairer l’opinion, il faudra attendre les conclusions de l’enquête en cours.
La rue principale de Katolo ( Musienene) non loin du lieu du crime (photo BLO)
Mr Muhindo Sambiro, l’illustre disparu, était acheteur de quinquina à Musienene. Son prédécesseur dans la même position et dans la même cité de Musienene, quartier Katolo, en l’occurrence Mr Mandefu, était assassiné vers la fin de 2007. Mr. Sambiro et Mr Mandefu étaient tous deux membres fervents et cadres de la mutuelle de solidarité de la population de Katolo (en sigle MUSO).  Mr Sambiro était réceptif aux plaintes des membres de la MUSO à qui il prêtait facilement de l’argent en cas de besoin. Cette largesse de cœur et d’esprit lui a valu l’admiration de tous dans la contrée de Musienene. Mr Sambiro commençait de bâtir petit à petit sa fortune : il roulait régulièrement à moto de marque Senge, etc. « Mr Sambiro n’avait pas encore construit une maison en briques pour matérialiser son rêve » s’est exclamé une des mamans pleureuses que nous avons trouvé au lieu de deuil. Cette pleureuse a poursuivi en disant " J’estime que c’est la fin de la Muso avec la perte de Muhindo et je pense qu’il nous faut tous déménager de cette agglomération."
.
Les enquêtes ont été menées par l’administrateur du territoire de Lubero, lui même sous escorte des militaires et assisté des autorités politico-administratives de la chefferie de Musienene.
Sur ordre de ces autorités enquêteuses, l’enterrement de Mr et de Mme Sambiro vient d’avoir lieu dans le village de Kyalumba (5 km de Musienene, sur la route Monument-Muhangi) entre 15h00 et 17h00. La messe de lever de deuil est prévue ce samedi 18 Avril 2009.
.
Le corps de l’assassin assassiné par ses pairs (habillé en double tenue de policier et de militaire Fardc) a été déposé à la morgue de l’hôpital de Musienene vers 16h00 par l’administrateur du territoire de Lubero en attendant des enquêtes pour son identification très attendue par le public.
Affaire à suivre….
Que les âmes des fidèles défunts reposent dans la paix du Seigneur !
.
Juvénal Paluku
Musienene
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*