Assassinat du Cambiste KAKULE Ladislas

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

  

 Mr KAKULE MWIRAGHULU Ladislas âgé de 50 ans,  Père de 7 enfants,  habitant le Quartier Kalemire, Cellule Kavale, de Profession changeur de monnaie, a été retrouvé mort, son corps découpé à la machette et au poignard, une partie de ses cheveux brulés,  et enterré dans un trou de ½ mètre, une semaine après sa disparition.
Ses assassins ont prétendu être des clients avec 1000 US $ à échanger contre des Francs Congolais. N’ayant pas la totalité de la somme voulue en Francs Congolais, Pauvre Ladislas s’empruntera le complément  auprès de ses camarades cambistes après avoir calculé le gain appelé localement « MANZE » (transformation du verbe « manger ») qu’il obtiendrait de cette transaction d’échange.
 
Comme Ladislas n’avait pas de téléphone, il donnera le numéro de téléphone d’un de ses camarades cambistes pour communiquer avec ses clients.
 
Vers 13h00 de ce même jour-J, les clients appellent pour que Ladislas les rejoigne au lieu du rendez-vous d’échange. Les clients lui demandent de les rejoindre à Vuhinga, à plus au moins 12 km de la ville de Butembo, sous prétexte que c’est là qu’ils percevront l’argent à échanger à la suite d’une vente d’une parcelle. Cette longue distance devait faire douter Ladislas mais comme il faisait jour et que ces clients très jeunes apparaissaient normaux, il décidera de prendre le risque qui lui coûtera la vie.
Ce qui lui était arrivé une fois au lieu du rendez-vous n’est qu’une reconstitution des faits car Ladislas n’est plus pour raconter comment ses jeunes clients s’étaient mués d’un coup en assassins.  L’apparence trompe !
Ladislas ne reviendra plus de Vuhinga. Il sera porté disparu pendant plus d’une semaine. La seule indice qu’on avait de sa disparition c’était le nom du lieu du rendez-vous « Vuhinga » et le numéro de téléphone qu’avaient utilisés les assassins pour lui communiquer le lieu du rendez-vous !
Plus d’une semaine après sa disparition, on retrouve son corps en pleine putréfaction enterré dans un trou d’un demi-mètre dans un champ de cannes à sucre d’une concession de PALOS.
Le corps de Ladislas a été déterré le 8 juin dernier par les services de la croix rouge avant son inhumation avec honneur dans un cimetière familial.
2 personnes présumées exécutant de cet assassinat ignoble seraient aux arrêts ! Mais les planificateurs ou cerveaux moteurs de ce nième meurtre en ville de Butembo courent toujours.
 
La criminalité s’est bel et bien installée dans la ville de Butembo et ses environs. La prudence de chacun est donc requise pour démasquer la ruse et imagination de l’ennemi.  
 
Tembos Yotama
Butembo
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*