un des inciviques après la dernière attaque de Butembo

Attaque de Butembo du 08 mai 2019: Les FARDC ont tués des civils innocents

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Faisant suite aux informations qui signalait une nouvelle attaque dans la ville de Butembo au matin du mercredi 08 mai 2019, il y a lieu de compléter qu’un bilan important a été enregistré. Il a été compté au moins 9 morts, dont 6 sont confirmés n’être pas des miliciens Mai-mai comme le prétend l’armée congolaise et le service de sécurité. Cependant, les 3 autres victimes sont idendifiables à ces Mai-mai manipulés par des commanditaires dénoncés dans les articles précédents.


En effet, les familles des victimes dénoncent et condamnent non seulement le mensonge de l’officiel, mais encore cet acte barbare des militaires gouvernementaux qui ont tué innocemment leurs membres de famille travaillant pour le compte du Service Social à Butembo. Ces personnes sont donc des employés de la Mairie de cette ville qui, chaque jour, doivent dévancer le lever du jour pour nettoyer et balayer les rues de la ville. C’est un service qui emploie davantage des femmes. Voilà ce qui justifie qu’il y ait particulièrement beaucoup de femmes mortes innocemment sous les tirs ciblés des FARDC.
Parmi ces femmes, les images font découvrir combien la plupart ont été tuées de manière déshonorante, sans respect de la personne humaine, dénudées, malgré leur innocence totale dans cet événement.


Il s’en est suivi également des multiples arrestations arbitraires et injustes des jeunes, toujours par cette calomnie prenant en bloc tout habitant de Butembo pour Mai-mai. L’exemple de ces jeunes de l’Eglise CBCA, qui se rendaient à un travail collectif au bénéfine d’autofinancement de leur groupe ecclésial, en est une bonne illustration.



D’où, si l’autorité politico-administrative locale et les services de renseignement persistent dans leur mensonge d’incriminer des innocents, alors il est nécessaire que des enquêtes soient déligentées pour dévoiler la vérité. D’ailleurs, Benilubero Online continue à recevoir de nombreux appels de la part des familles des victimes innocentes ainsi que de la part de leurs collègues du service social, dont certains reconnaissent qu’ils n’ont échappé à cette mort calomnieuse que pour avoir été en retard au service le jour de la tragédie.

Talangai Katchelewa
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Pourquoi lorsqu’il s’agit des maï-maï l’armée et la police se mobilisent? mais lors qu’il s’agit des ADF pas d’engouement. Actuellement les ADF sont encore signalés dans les périphéries de la ville de Beni, d’ailleurs un cultivateur de BEL AIR est porté disparu il y a 4 jours. La population voudrait que les actions militaires de grande envergure se mènent là aussi.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*