Journalisteshahava00

Attaque de la résidence du Journaliste Léon SYAHAVA à Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

C’est la troisième fois en l’espace d’un mois que le Journaliste Léon SYAHAVA de la Radio Evangélique de Butembo, connu comme la voix des victimes du Territoire de Lubero, échappe à la mort des tueurs armés. 

L’avant dernière fois, les jeunes de Katwa l’avaient secouru et avaient tué un de trois tueurs venus l’attaquer. Du combat avec les tueurs, le Journaliste SYAHAVA ( cfr. photo ci-dessous) s’en sortira avec une blessure à la main.

 Journalisteshahava00

La dernière fois, soit dans la nuit du dimanche 30 au Lundi 31 janvier 2011, il sera de nouveau visité par des tueurs armés vers 2h00 du matin. Ces malfrats avaient encerclé sa parcelle sise en Cellule KAVISA, Quartier Katwa, en Commune de Mususa. Réveillé par leur manœuvre sur la porte de sa maison, SYAHAVA utilisera son téléphone portable pour alerter les habitants du quartier qui sont heureusement organisés sur le modèle du Quartier FURU. Il fera aussi appel aux policiers du Sous-Commissariat de son quartier. Ses voisins de quartier se réveilleront, les uns pour faire du vacarme avec des bidons vides et d’autres pour préparer une capture d’au moins un tueur. Les tueurs connaissant la bravoure des habitants de Katwa et se rappelant du sort arrivé sept jours auparavant à un des leurs, ne résisteront pas au vacarme. Ils prendront tous la fuite. La police du quartier arrivera comme toujours très tard, après la fuite des malfrats. 

Devant cette menace répétitive, le journaliste SYAHAVA, les membres de sa famille, ainsi que l’Association des Journalistes de la ville de Butembo, viennent d’envoyer une lettre aux autorités politiques et administratives de la place pour demander securité pour SYAHAVA et pour porter plainte contre X. Que la Police d’Investigation Criminelle (PIC) accusée par les bubolais d’inventer des crimes de toutes pièces pour soutirer un peu d’argent aux victimes de ses arnaques, s’investisse dans la traque et la capture de ses tueurs armés qui en veulent au Journaliste SYAHAVA, voix des victimes du Territoire de Lubero. 

Mbusa Kayitula Jean de Dieu

Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*