Azarias Ruberwa brandit son origine rwandaise à Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les congolais de Butembo qui ont donne de leur temps le mercredi 19 juillet pour écouter le discours de campagne du candidat-président Azarias Ruberwa au Rond Point TMK de la ville de Butembo, n’en reviennent pas. Le Candidat Azarias Ruberwa a pour la première fois affichée son origine tutsie du Rwanda en pleine ville de Butembo, fief des résistants à l’occupation rwandaise de l’Est du Congo. Son sang-froid a surpris plus d’une personne. Pour certains, ce sang froid est le résultat du déploiement de la fausse deuxième brigade dans les deux territoires de Beni et de Lubero. Maintenant que sa sécurité est assurée par les siens, Azarias Ruberwa peut brandir son origine rwandaise dans un milieu qui lui est hostile. Comme si cela n’était pas suffisant, le candidat tutsi du Rwanda à laisser entendre a ses sbires les plus proches qu’il a le projet d’établir son quartier général a Lukanga, en Territoire de Lubero. Le village de Lukanga est le siège principal de l’Eglise Adventiste en Afrique Centrale, depuis son transfert du Rwanda au plus fort du génocide de 1994. Depuis lors, les responsables de cette Eglise au Rwanda ont toujours cherche sans succès à ramener le siège principal au Rwanda. La question que tout le monde se pose est de savoir si Ruberwa est aussi à la recherche d’un pouvoir religieux au Congo. Pour dire vrai, son meeting de mercredi 19 juillet à susciter plus des questions que réponses, tellement on n’a pas reconnu celui qui pendant les années de la rébellion se présentait comme un Munyamulenge congolais qui revendiquait la reconnaissance de sa nationalité congolaise. A la fin de la transition, Azarias Ruberwa n’a pas honte de se prévaloir de sa nationalité rwandaise. Comme pour se moquer des congolais, Azarias Ruberwa a fait sur un ton d’autosatisfaction personnelle des révélations sur les origines d’autres candidats au poste de président ainsi que celles des chefs d’état dans l’histoire du Congo. Ainsi, d’après Azarias Ruberwa, Kasavubu était un congolais du Congo-Brazzaville, Mobutu un centre-africain d’origine, Mzee Laurent Désiré Kabila un rwandais, Joseph Kabila un pur ayant Azarias comme son oncle maternel, Mbusa Nyamwisi un ougandais, etc. En faisant ces révélations, le candidat président a voulu démontrer qu’il ne serait pas, s’il est élu, le premier président étranger à diriger le Congo.

Parlant de la campagne électorale en cours, Azarias Ruberwa a critique sévèrement les candidats qui distribuent de l’argent et des T-shirts… Quant a lui, il n’a aucun franc à distribuer mais il a une vision… et sa vision est développée dans un livre écrit de lui-même. Les autres candidats, d’après lui, ne sont pas capables de produire une vision de l’avenir.

Parlant de son neveu Joseph Kabila Kabange, Azarias Ruberwa a critique sa promesse d’offrir du courant électrique a la ville de Butembo moyennant un groupe électrogène. Selon Azarias Ruberwa, une ville de près d’un million d’habitants mérite mieux qu’un groupe électrogène pour son alimentation en courant électrique. Sur ce, a-t-il poursuivi, la population de Butembo devait exiger des solutions durables de tous ceux qui veulent présider au destin de la République pendant les cinq ans prochains.

A la veille des élections générales au Congo, le Vice-président Azarias Ruberwa a choisi délibérément de semer la confusion dans les esprits des congolais qui s’attendent à une fin de transition apaisée par l’instauration de la démocratie au Congo. La réaction de la population aux propos de ce candidat inconstant a été a Goma et a Butembo, le fait de faire porter le T-shirts frappées de l’effigie d’Azarias Ruberwa et de ses allies Tango Fort et Eugene Serufuli aux chiens, et aux vaches. La question des rwandais au Congo risque de rebondir avec plusieurs inconnues a l’issue des élections du 30 juillet 2006. Aux congolais de se préparer à faire valoir la justice et le droit pour résoudre définitivement cette aporie rwandaise dans l’histoire du Congo.

Mr. Kakule Mathe

Butembo

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*