Beni : 17 i

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La ville de Beni a célébré hier mardi 5 janvier 2010 le 17ième anniversaire du martyre de l’Homme d’Etat ENOCH NYAMWISI MUVINGI assassiné à Butembo le 5 janvier 1993 par des militaires des Forces Armées Zaïroises (FAZ en sigle). Il aurait eu 62 ans cette année car il avait été assassiné à l’âge de 45 ans.

Monument Commémoratif de Feu Enoch Nyamwisi Muvingi à BOIKENE/BENI
Le jour de son assassinat, Feu Nyamwisi Muvingi plusieurs fois ministre et haut cadre du MPR sous le Maréchal Mobutu, était parti de Beni pour mettre fin aux pillages des militaires en ville de Butembo. Ses relations dans l’armée et dans la politique l’auraient pourtant prévenu du plan de son assassinat concocté dans les hautes sphères du pouvoir de l’époque pour qu’il se mette à l’abri. Mais comme leader incontestable du Nord-Kivu, Nyamwisi privilégia la défense du peuple qu’il aimait tant à sa survie personnelle. Tous ceux qui l’avaient connu disent que Feu Enoch Nyamwisi ne pouvait jamais garder sa langue en poche quand le mensonge prenait la place de la vérité et quand les droits des petits étaient foulés aux pieds. C’est ainsi que, malgré les avertissements sur l’imminence de son assassinat, Feu Enoch Nyamwisi pris son courage en main pour aller dire à ses bourreaux d’arrêter le pillage des biens du peuple. La menace de la mort ne l’avait pas empêché de parler. Arrivé au niveau du Rond Point Auberge sur la Nationale No 4, il se trouva face à face avec les Faz pillards.
La station SerkasOil construite sur Route President/ Nationale no 4, à l’endroit
où Enoch Nyamwisi fut abattu par les FAZ le 5 janvier 1993
Il sorti de sa jeep, interpella les militaires pillards, au lieu de lui repondre, ces derniers le tuèrent à coups des balles, exécutant une mission reçue de Kinshasa. Après sa mort, les pillages s’arrêtèrent en ville de Butembo. Son martyr fut la rançon à payer pour mettre fin à un pillage commandité de Kinshasa. Pour avoir pris le courage de parler pour les beniluberois, Enoch Nyamwisi Muvingi est commémoré comme « Martyr de la démocratie ».
Hier à Beni, une caravane motorisée organisée par les partis politiques DCF-N et RDC–K-ML et par une foule immense d’indépendants a mobilisée la ville de Beni lors de son passage au Boulevard Nyamwisi allant de la Mairie jusqu’au mausolée de BOIKENE. Tous les discours de circonstance et autres témoignages ont eu lieu au pied du mausolée de Feu Enoch Nyamwisi de BOIKENE.
Parmi les orateurs de la circonstance, on peut citer :
– Le Président urbain de la DCF-N, Mr Chrysostome Mutambuko qui a demandé à tous et à chacun d’imiter la détermination politique du leader Nande Enoch Nyamwisi ;
– Le Président Urbain du RCD- K-ML, Mr Adam Paluku,
– Le Maire de la Ville de Beni, Mufunza.
La manifestation commémorative du 17 ième anniversaire du martyr d’Enoch Nyamwisi Muvingi s’est clôturée par un débat autour du thème « la vie d’Enoch Nyamwisi MUVINGI, ses œuvres, et le rôle d’un parti politique au sein de la société civile ».
Mbusa Kayitula
Beni
©Beni-Lubero Online
.
17 ANS DEJA:LE SAVIEZ-VOUS
 
Il ya 17 ans jour pour jour que mourut "l’homme du débat”, ainsi affectueusement appelé, Monsieur ENOCK MUVINGI NYAMWISI, ce digne fils NANDE, désormais mémoire Collective de la nation congolaise car élevé au rang de martyre de la Démocratie.
C’est un certain 05janvier1993, un après-midi à Butembo (NORD-KIVU) qu’a été lâchement abattu ce monument de gloire qui passait au crible la vie nationale par un débat public pour ainsi informer et former l’opinion nationale sur toutes les questions d’Etat.
Les escadrons de sa mort furent les éléments sans foi ni loi à la solde des ennemis du grand peuple Nande, de la démocratie et du développement du Grand Zaire, aujourd’hui RDC, ces commandos et gendarmes de malheur et de triste mémoire des FAZ.
Né à Butembo en 1948 et licencié en sociologie(UNILU), il a successivement occupé les fonctions de conseiller principal du Gouverneur de la ville de Kinshasa, conseiller principal du ministre des sports, conseiller à la présidence de la République, vice-président de la DCF/N? MINISTRE DES SPORTS?…
Cet homme qui n’a aucun iota, aucun réflexe du collinisme et qui a milité pour l’émergence Muyira en lui ouvrant le portail de son ascension dans tous les domaines de la vie, est aujourd’hui occulté par la culture de l’oubli alors que les hommes de sa trempe, à l’instar de Martin Luther KING, Gandhi, mgr Kataliko, Mgr MBOGHA, Mzee Laurent Kabila, Emery Patrice Lumumba, doivent à jamais restés des esprits vivants et qui dictent le comportement et le vécu quotidien de leur peuple.
Cet homme toujours disponible à assister, soucieux de l’avenir de la jeunesse, à su l’encadrer en dotant les étudiants de Kinshasa des congélateurs, des cantines et d’autres venus du nord, sud, est et ouest de benilubero sont partis avec sa bourse dans les universités prestigieuses du monde; lui qui réunissait politiciens, pérateurs économiques et société civile autour d’une même table, sa
mémoire est aujourd’hui "vandalisée “par les politiciens Nande du moment par leur désunion au lieu de s’unir pour sauver la terre de nos ancêtres qui est à danger, sur laquelle les filles et fils Nande sont violés, tués et poussé à la relégation et sur laquelle avait péri “l’homme du débat".
Ceci doit nous interpellé pour aiguiser la résistance dans l’union.
Cet homme est parti mais il demeure à jamais vivant et débout au milieu du peuple comme est solide la montagne de son village(Ruwenzori).
C’est à ce titre que toute la sève de la communauté Nande de Kinshasa et d’ailleurs s’est réunie autour de Mzee MBUSA (ministre de la décentralisation et Aménagement du territoire), jeune frère du monument vivant poursuivant ses idéaux et partant ceux du Muyira, pour une messe d’action de grâce hier mardi à sa résidence de la Gombe ou témoignages, souvenirs, joie et retrouvailles ont été au rendez-vous.
Puisse la mémoire de ENOCK MUVINGI être célébrée pour marquer davantage l’union resserrée des Bathunga mais aussi en sublimant d’autres monuments vivants tels que KABUYAYA MBEVA, Mgr SIKULI, Abbé MALUMALU, Grégoire KIRO et les autres.
Feu Enoch NYAMWISI MUVINGI, Martyr de la Démocratie

               Feu Enoch NYAMWISI MUVINGI, Martyr de la Démocratie

                                              25/10/1948 – 5/1/1993

        " They Kill them before they grow! How long will they kill our prophets

                              while we stand aside and look?" (Bob Marley)

                        Feu Enoch Nyamwisi en Bleu en compagnie de ses collaborateurs

Il ya 17 ans jour pour jour que mourut "l’homme du débat”, ainsi affectueusement appelé, Monsieur ENOCK MUVINGI NYAMWISI, ce digne fils NANDE, désormais mémoire Collective de la nation congolaise car élevé au rang de martyre de la Démocratie.

C’est un certain 05janvier1993, un après-midi à Butembo (NORD-KIVU) qu’a été lâchement abattu ce monument de gloire qui passait au crible la vie nationale par un débat public pour ainsi informer et former l’opinion nationale sur toutes les questions d’Etat.(lire la suite)

.

Me Chirac KAMBALE SIRYAKI Joachim,
KYAGHANDA KINSHASA
©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*