Beni : Le Village MAGHUBO-MANGAZI assi

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ils sont au total plus de 40 hommes armés, porteurs d’armes à feu, lances et machettes ceux qui ont assiégés les villages MAGHUBO-MANGAZI, en localité de Babila-Bakaheku, dans le Groupement Batangi-Mbau, c’est en Secteur de Beni-Mbau, à plus ou moins 75km-Nord-ouest de la ville de Beni, en plein Territoire portant le même nom.
C’est depuis 5 h00, heure locale du mercredi 12 mai 2010 que ces inconnus armés ont fait irruption dans la localité et pris en otage une dizaine des notables locaux chez qu’ils exigeaient ration alimentaire et terrain pour installer leur campement.
Jusqu’à l’instant on ignore l’identité de ce groupe armé qui déstabilise la quiétude dans cette Collectivité à proie à une insécurité grandissante depuis quelques mois. Et Aucune force de securité du pays n’est en route pour porter secours aux habitants éprouvés de ce village !
)
Selon la Coordination de la Société Civile Territoire de Beni qui nous a livrée cette nouvelle, des nombreuses familles ont fuit la localité pour trouver refuge à OICHA, le Chef-lieu du Territoire de Beni. Elle s’en préoccupe et demande des autorités des mesures urgentes pour la sécurisation des populations.
 
Signalons que parmi les personnes en fuite qui se sont sauvés de justesse, le Chef de la localité Charles ENDUKANI est passé directement au Chef-lieu de la Collectivité pour en saisir personnellement le Chef de Secteur.
 
Pour MBUSA KAHUKO, Chef de Collectivité-Secteur de Beni-Mbau, la situation est encore confuse.
Néanmoins, a-t-il indiqué, il en a alerté les autorités militaires en charge du Bataillon FARDC basé à Beni pour des dispositions urgentes.
A présent, plus de la moitié des habitants de localité Babila-Bakaheku ont fui leurs habitations pendant que d’autres avec leurs notables sont toujours en otage.
Des sources entrecoupées, nous apprenons qu’un passage de 66 hommes armés de Roquettes, armes AK, M16, lances et machettes parmi eux des élancées avaient été visibles vers 20h du mardi 11 mai courant et s’étaient installés à MULISO-SAMBOKO d’où ils sont venus pour assiéger les villages ciblés.
La situation est tendue dans le secteur de Beni-Mbau et les congolais ne savent plus à quel saint se vouer ! Et pourtant ce ne sont pas des autorités, des excellences, des honorables, qui manquent dans ce coin !
A suivre!
Correspondance Particulière de MBAU
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*