Beni-Lubero : 7 Assassinats dont 1 Fardc tué par la population de Kirumba

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Plus on s’approche des élections, plus l’insécurité s’intensifie dans les deux territoires de Beni et de Lubero au point que la chance d’avoir des élections apaisées au pays des Nande s’étiole grandement.

1. 25 septembre 2011 : Mme Kavira Furaha du Village Mahohe situé à l’entrée de Kalunguta en venant de Maboya, a été fusillée le samedi 24 septembre 2011 à 20h00 par des militaires Fardc quand elle se rendait aux toilettes. Ayant aperçu ces tueurs dans un coin de sa parcelle, elle a eu le reflexe de faire marche arrière pour se mettre à l’abri dans sa maison. Mais c’était trop tard. Un des militaires l’a fusillé avec deux balles dans la poitrine. Mme Kavira Furaha est tombée devant la porte de sa maison, baignant dans un flot de sang. Ses voisins venus la secourir l’amenèrent au Centre de Santé de Référence de Maboya pour les soins d’urgence. Elle a succombé de ses blessures hier dimanche 25 septembre à 11h00, heure de Maboya. Elle laisse derrière elle un mari, Mr Kasereka Mandeume, et plusieurs enfants inconsolables. La population en colère est allée voir ce matin le chef de Poste de Maboya pour lui demander de decréter une chasse aux Fardc de la localité de Maboya. Le chef a repondu qu’une action de ce genre dépasse sa compétence. La tension reste vive à Maboya comme partout en Territoire de Beni qui semble être dans le collimateur de l’occupant. On sait que dans trois semaines, plusieurs ONG partenaires du HCR attendent faire entrer dans ce Territoire, par Kasindi, Batalinge, et Bundibujo, ceux qu’on appelle  » retournés de l’Ouganda ». La recrudescence de la violence précede souvent des colonnes d’occupants.

00aaaaaaaaaaaaaaaMaboyapost_copy

Barrière /Poste Administratif de Maboya, Axe routier Butembo-Beni,  en Territoire de Beni

2. 24 septembre 2011 : Assassinat de Mr Marcel Kambale KATOTO, chef du Quartier Mathembo, ancien chef du Quartier KALINDA, Commune de Mulekera en ville de Beni en son domicile vers 21h00 du samedi 24 septembre 2011. Le lendemain, la population en colère est descendue dans les rues pour protester contre cet assassinat d’un chef respecté. Les dégâts de la manif sont très importants : kiosks détruits, vitres cassées, bureau de la commune incendié, etc. Le lundi 26 septembre 2011 : Journée ville morte en ville de Beni. Lors de la manifestation que la police a dispersée à coups des balles réelles, un jeune homme de 22 ans a été mortellement atteint par balles. Le nombre exact des blessés n’est pas encore connu.

 3. Dans la matinée du 23 septembre 2011, un Fardc du nom de PATRICK (22 ans) a été lapidé à mort par la population meurtrie de Kirumba. Les agents des renseignements de la population de Kirumba (avahulikiriri en Kinande) le cherchaient depuis le jour qu’il était impliqué dans un vol armé dans un quartier de Kirumba. Un mois après son forfait, Patrick avait certainement pensé que la population avait oublié. Mal lui a pris le vendredi matin quand il a voulu arpenté une rue très fréquentée de la cité de Kirumba, probablement à la recherche d’une nouvelle cible de vol. La première personne qui l’a vu a crié « Mwizi Mwizi » (le voleur, le voleur). A quelques secondes, Patrick était encerclé, tabassé, lapidé jusqu’à ce qu’il rende l’âme. Il était 9h00 du matin, heure de Kirumba au Sud de Lubero.

 4. En date du 22 septembre 2011, Mr Moise Kakule VAGHENI (16 ans) et Mr Josué Kasereka VAGHENI (20 ans) deux frères consanguins et utérins, fils de papa Kithi Constant, Pasteur de l’Eglise Adventiste du village de Mbumbi/Kabasha, ont été abattus dans leur parcelle par un groupe des militaires Fardc (Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo) à KABASHA sur la route Butembo-Beni, en territoire de Beni. Après l’assassinat les tueurs n’ont rien pris de la parcelle, signe qu’ils étaient venus tuer pour tuer. Cet assassinat de deux jeunes frères a provoqué la colère la population locale qui est descendue dans la rue principale de Kabasha pour demander le départ immédiat de ce qu’elle appelle une armée d’occupation et non de securité. Rappelons en effet que l’armée déployée à Beni-Lubero est celle issue du CNDP de Nkunda, c’est-à-dire, celle qui refuse jusqu’à nos jours d’être déployer ailleurs qu’au Kivu et Province Orientale. Sans surprise, le Kivu et la Province Orientale constituent le ventre mou de la République avec ses assassinats des populations civiles, ses viols et mutilations des femmes, ses braquages, etc.

 5. Le 21 Septembre 2011, un corps sans vie mais portant les traces d’un pimgard a été retrouvé dans une brousse par les chasseurs, dans la localité de KASINGIRI à 10 km de KASEGHE, sur la route Butembo-Goma. Et comme le corps était dans un état très avancé de décomposition, on fit appel à la CROIX ROUGE pour procéder au lever de ce qui restait du corps. 

Tembos Yotama

Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
00aaaaaaaaaaaaaaaMaboyapost_copy

Beni-Lubero : 7 Assassinats dont 1 Fardc tué par la population de Kirumba

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Plus on s’approche des élections, plus l’insécurité s’intensifie dans les deux territoires de Beni et de Lubero au point que la chance d’avoir des élections apaisées au pays des Nande s’étiole grandement.

1. 25 septembre 2011 : Mme Kavira Furaha du Village Mahohe situé à l’entrée de Kalunguta en venant de Maboya, a été fusillée le samedi 24 septembre 2011 à 20h00 par des militaires Fardc quand elle se rendait aux toilettes. Ayant aperçu ces tueurs dans un coin de sa parcelle, elle a eu le reflexe de faire marche arrière pour se mettre à l’abri dans sa maison. Mais c’était trop tard. Un des militaires l’a fusillé avec deux balles dans la poitrine. Mme Kavira Furaha est tombée devant la porte de sa maison, baignant dans un flot de sang. Ses voisins venus la secourir l’amenèrent au Centre de Santé de Référence de Maboya pour les soins d’urgence. Elle a succombé de ses blessures hier dimanche 25 septembre à 11h00, heure de Maboya. Elle laisse derrière elle un mari, Mr Kasereka Mandeume, et plusieurs enfants inconsolables. La population en colère est allée voir ce matin le chef de Poste de Maboya pour lui demander de decréter une chasse aux Fardc de la localité de Maboya. Le chef a repondu qu’une action de ce genre dépasse sa compétence. La tension reste vive à Maboya comme partout en Territoire de Beni qui semble être dans le collimateur de l’occupant. On sait que dans trois semaines, plusieurs ONG partenaires du HCR attendent faire entrer dans ce Territoire, par Kasindi, Batalinge, et Bundibujo, ceux qu’on appelle  » retournés de l’Ouganda ». La recrudescence de la violence précede souvent des colonnes d’occupants.

00aaaaaaaaaaaaaaaMaboyapost_copy

Barrière /Poste Administratif de Maboya, Axe routier Butembo-Beni,  en Territoire de Beni

2. 24 septembre 2011 : Assassinat de Mr Marcel Kambale KATOTO, chef du Quartier Mathembo, ancien chef du Quartier KALINDA, Commune de Mulekera en ville de Beni en son domicile vers 21h00 du samedi 24 septembre 2011. Le lendemain, la population en colère est descendue dans les rues pour protester contre cet assassinat d’un chef respecté. Les dégâts de la manif sont très importants : kiosks détruits, vitres cassées, bureau de la commune incendié, etc. Le lundi 26 septembre 2011 : Journée ville morte en ville de Beni. Lors de la manifestation que la police a dispersée à coups des balles réelles, un jeune homme de 22 ans a été mortellement atteint par balles. Le nombre exact des blessés n’est pas encore connu.

 3. Dans la matinée du 23 septembre 2011, un Fardc du nom de PATRICK (22 ans) a été lapidé à mort par la population meurtrie de Kirumba. Les agents des renseignements de la population de Kirumba (avahulikiriri en Kinande) le cherchaient depuis le jour qu’il était impliqué dans un vol armé dans un quartier de Kirumba. Un mois après son forfait, Patrick avait certainement pensé que la population avait oublié. Mal lui a pris le vendredi matin quand il a voulu arpenté une rue très fréquentée de la cité de Kirumba, probablement à la recherche d’une nouvelle cible de vol. La première personne qui l’a vu a crié « Mwizi Mwizi » (le voleur, le voleur). A quelques secondes, Patrick était encerclé, tabassé, lapidé jusqu’à ce qu’il rende l’âme. Il était 9h00 du matin, heure de Kirumba au Sud de Lubero.

 4. En date du 22 septembre 2011, Mr Moise Kakule VAGHENI (16 ans) et Mr Josué Kasereka VAGHENI (20 ans) deux frères consanguins et utérins, fils de papa Kithi Constant, Pasteur de l’Eglise Adventiste du village de Mbumbi/Kabasha, ont été abattus dans leur parcelle par un groupe des militaires Fardc (Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo) à KABASHA sur la route Butembo-Beni, en territoire de Beni. Après l’assassinat les tueurs n’ont rien pris de la parcelle, signe qu’ils étaient venus tuer pour tuer. Cet assassinat de deux jeunes frères a provoqué la colère la population locale qui est descendue dans la rue principale de Kabasha pour demander le départ immédiat de ce qu’elle appelle une armée d’occupation et non de securité. Rappelons en effet que l’armée déployée à Beni-Lubero est celle issue du CNDP de Nkunda, c’est-à-dire, celle qui refuse jusqu’à nos jours d’être déployer ailleurs qu’au Kivu et Province Orientale. Sans surprise, le Kivu et la Province Orientale constituent le ventre mou de la République avec ses assassinats des populations civiles, ses viols et mutilations des femmes, ses braquages, etc.

 5. Le 21 Septembre 2011, un corps sans vie mais portant les traces d’un pimgard a été retrouvé dans une brousse par les chasseurs, dans la localité de KASINGIRI à 10 km de KASEGHE, sur la route Butembo-Goma. Et comme le corps était dans un état très avancé de décomposition, on fit appel à la CROIX ROUGE pour procéder au lever de ce qui restait du corps. 

Tembos Yotama

Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*