Beni-Lubero: Entre Espoir et Désespoir

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Depuis le samedi 15 juillet 2006, les deux territoires ruraux les plus peuplés du Congo, à savoir, Beni-Lubero, sont sous le commandement militaire de la deuxième brigade du Nord-Kivu en provenance de Rutshuru.

Les militaires Fardc qui controlaient la région allant de Kanyabayonga à Eringeti ont plié bagages en attendant leur brusque transfert dans le camp de brassage de Rumangabo et de Nyaleke.

Après enquête sur la composition de cette brigade, les forces vives de Beni-lubero ont constaté que ses commandants sont les mêmes que ceux de la neuvième brigade de Rumangabo dont les forces vives du Grand Nord avaient refusé le deploiement sur son sol il y a environ un mois. Le Grand Nord se sent trahi par les militaires du Congo. La question que tout le monde se pose est de savoir ce que cache cette trahison et ce déploiement en 10 jours des élections.

En même temps, le Parc National des Virunga que les civils squattaient depuis 6 ans a été fermé sans pré-avis au grand dam des civils qui se préparaient à récolter leurs haricots et leur manioc. Plusieurs civils de Vulambo, Vulera, Vitungwe, Vuhovi ont été arrêté par les militaires Fardc qui font la loi dans cette jungle de l’Est de la R.D.Congo. Quand il s’agissait de rapatrier les ougandais qui squattaient le même parc, la population se rappelle que la communauté internationale avait été mobilisé avec médias à l’appui et préavis de deux mois pour préparer l’opération… Maintenant qu’il s’agit des congolais autochtones, aucun préavis ni communiqué n’est donné… Personne ne sait qui a decidé de cette fermeture brusque à 10 jours des éléctions.

Toutefois, le déploiement de la fausse deuxiéme brigade de Rutshuru, la fermeture du Parc des Virunga aux civils, l’arrivée de Azarias Ruberwa à Butembo ce mercredi 19 juillet, jour de remise-reprise entre les Fardc partants et les nouveaux maitres, n’est plus qu’un secret de polichinelle. Le Rcd-Goma est entrain de conquérir pour la première fois dans son histoire l’espace Beni-Lubero, et cela par la magie des élections et du fameux brassage des Fardc qui se fait à sens unique dans l’espace convoité par les RCD-Goma… La population distrait par la campagne électorale, la distribution des T-shirts et des photos des candidats constatera sur le tard la nouvelle donne qui attend livrer ses lettres de créance le jour de la proclamation des résultats des élections…

Déjà on a enregistré en ville de Butembo un cas de banditisme en mains armés dans la nuit du mardi au mercredi 19 juillet 2006. Mr Jackson du quariter vutalirya, non loin du camp des nouveaux militaires, est entre la vie et la mort à l’hopital de Matanda pour avoir osé défendre un voisin visité par des militaires armés non autrement identifiés…

Dans le Masisi, 7 personnes ont été fusillés pour avoir pris part à une campagne électorale d’un candidat député national… Les signes ne trompent pas. Les populations de Beni-Lubero et celle du Nord-Kivu en général doivent aller aux éléctions avec une vigilance tous azimuts car les prochaines élections cachent visiblement d’autres agendas diaboliques pour l’Est de la R.D.COngo.

Kakule Mathe

Butembo

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*