AssassinatJacksonkendakenda

Beni : Mise à feu de la maison du Fardc assassin de Paluku Jackson (17 ans)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

La ville de Beni s’est réveillée mercredi 23 février 2011 sous un grave choc de l’assassinat mardi 22 février, vers 20h30, de Mr PALUKU MANGWENGWE Jackson (17ans), fils de Kendakenda MANGWENGWE et de Kavugho. Jackson était élève à l’Institut Kisolokele, en 5e Humanités Pédagogiques. Il résidait en Cellule MACAMPAGNE, Quartier KALINDA, Commune de MULEKERA, dans la Ville de Beni.

 AssassinatJacksonkendakenda

Jackson MANGWENGWE et ses deux jeunes sœurs de son vivant

Les bandits armés ont exigé à tout le monde de se coucher à même le sol, avant de se livrer à la fouille systématique de leur poche pour y récupérer argent et téléphones portables. Comme si cela ne suffisait pas, les inciviques ont intimidé sérieusement les parents de la victime, leur extorquant une importante somme de 1.140 US$ Insatisfaits de cette somme d’argent qu’ils souhaitaient arrondir à 2000 US$, deux assaillants se sont introduits en chambre avec le Père et la mère de Jackson, laissant l’autre au Salon avec les enfants.

Le Jeune Jackson, se retrouve seul avec un des assaillants pendant que l’autre intimide les parents en chambre. Brave qu’il est, il saute sur l’assaillant et le maitrise. Malheureusement, avant que Jackson ne lui ravisse son arme, un des assaillants qui étaient à l’extérieur entendra les cris de secours de son complice et viendra abattre Jackson par une balle dans la poitrine. Jackson est mort sur le champ. Les Jeunes de Beni le tiennent pour héros et pour martyr car il a fait ce qu’il fallait faire : se défendre et défendre ses parents. 

Après ce forfait, tous les malfrats qui étaient plus de quatre ont pris le large dans le noir comme des véritables fils des ténèbres.

La Police qui est intervenue quelques heures après a mis la main sur trois suspects, tous des éléments FARDC dont deux de l’Etat Major de Beni (OZACAFE) et un autre qui se passait pour démobiliser à Beni, alors qu’il est en fonction à BYAKATO ( en Territoire voisin de Mambasa, Province Orientale). Les enquêtes sont en cours indique l’inspecteur de la Police en Ville de Beni qui précise que les trois suspects sont déjà déférés à l’Auditorat militaire Près le Tribunal de Garnison de Beni.

Rappelons que cet assassinat a été à la base d’une très grande manifestation à Beni où les élèves ont cherché à venger la mort de leur condisciple. Les jeunes manifestants ont mis en feu deux habitations du Quartier qui appartiendraient à l’un des suspects avant d’être persuader par la police d’attendre l’issue des enquêtes. Les élèves de l’institut KISOLOKELE ont décrété deux journées de deuil à mémoire de leur illustre disparu.

« Que son âme repose en paix !» 

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*