Beni, cette ville que les terroristes présumés ADF jurent d'occuper d'ici quelques matins

Beni ville: Forte tension après l’horreur des massacres de cette nuit…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Pleurs , déceptions , et désolation ! Telle est l’illustration de l’événement qui caractérise Beni en ce jour, consécutive aux douleurs de la tragédie des massacres de cette nuit à Sobiede, à Buili et à Taliata

PLEURS par rapport au nombre de tués tous de civiles dont des vieilles maman et des personnes qui n’ont pas réussie à sortir de leurs maisons.On a compté 10 morts.


DÉCEPTION parce que c’est à côté de la position militaire FARDC que ces compatriotes ont été sauvagement tues . il n ‘ y a que 3 parcelles qui sépare la position militaire du centre de Sobiede où les assaillants circulaient comme des poissons dans l’eau .


DÉSOLATION Aucune disposition pour empêcher l’ennemi d’opérer prochainement. Les renforts des 9 auto blindés de la Monusco qui sont passés la nuit n’étaient pas pour secourir la population en détresse mais plutôt pour renforcer leur position au camps qui se trouve non loin du lieu de drame.


Face à cette situation SOBIEDE se vide de ses occupant qui croyaient être sécurisé par la présence des FARDC mais très déçu par ce qu’ils ont vécu. D’ailleurs pas plus tard qu’hier vers 16H le Général FARDC a décidé de faire le pied de la position du CINQ jusqu’à l’hôtel Okapi Palace accompagné d’une centaine de militaires. Ce défilé premier à son genre avait pourtant rassurer la population de SOBIEDE qui se croyait sécurisée. D’autres ont même affirmé croire qu’il s’agissait de ces militaires qui étaient de retour. Confusion entretenue par la même tenue porté par les assaillants et les FARDC . Ils avaient le même gilet de protection comme les FARDC, tels que témoignent les rescapés du drame de cette nuit.


Aussi, la tension a-t-elle monté au sein de la population de la ville de Beni qui, pour manifester sa colère, lance des pierres contre tous les militaires FARDC et les soldats de la MONUSCO en circulation, les routes étant barricadées un peu partout.

Victime morte à Sobiede 1

Victime de Sobiede 2

OMBENI BARAKA
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Peuple congolais, quand même!!! Jusqu’à quand? Pour dire que l’ennemi est devenu plus fort que le peuple? et pourtant il se dit à tout moment que le pouvoir c’est le peuple.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*