Blaise Mumbere réagit à Magloire Paluku et à Serge Bahati

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Réaction à l’article de Magloire sur l’origine du Virus du Sida connu au Congo

« Nous avons bien lu l’information de la part de Magloire Paluku qui nous a flatté par un message vraiment subjectif. Le problème du VIH est très ambigu et à l’heure où nous vous écrivons il n’y a pas une théorie objective sur ce fléau. Que l’Afrique soit le berceau de l’humanité les données seraient là à moins qu’on ne vienne les balancer par d’autres plus objectives encore. Je n’admets pas au contraire que nous les Africains nous commencions à nous attribuer de malheurs qui, si nous voulons bien réfléchir, ne peuvent pas venir de l’Afrique. Sur la théorie de l’apparition du sida personne n’a le droit de dire que cette théorie que Magloire Paluku a ramassée dans un sac-poubelle soit la vraie. Et en invoquant celle-là, il ne fallait jamais laisser de coté d’autres théories comme celle de la punition venant de Dieu (?); celle de Chimpanzés, oui, africains mais pas comme l’a évoqué Magloire Paluku et celle qui provient de pratiques sexuelles avec ces animaux par les Africains ou par les Occidentaux. Mais à rappeler que tous les deux le nient. Pourquoi Magloire a laissé de coté tant d’autres théories qui sont actuellement en cours? J’en cite une sans entrer dans les détails: le virus du VIH qui vit chez certains chimpanzés africains a été transmis de l’animal à l’homme en voulant préparer un vaccin contre le variole. Et le premier mauvais vaccin pris du chimpanzé a été fait en Amérique et porté en Afrique dans un but de recherches et injecté dans des personnes qui étaient tout simplement considérées comme de cobayes de laboratoire.

Nous subissons comme de victimes de choses de gens qui croient avoir le pouvoir sur d’autres personnes. Accepter que les Africains portent ce malheur serait le fait de gens qui ne réfléchissent pas. Pour donner une de mes sources, lisez l’article ci-dessous :

GB-SIDA: Origine du virus du SIDA: la théorie des vaccins antipolio battue en brèche
Agence France-Presse – septembre 11, 2000

LONDRES, 11 sept (AFP) – La théorie très controversée selon laquelle le virus du SIDA a été transmis du chimpanzé à l’Homme à cause de vaccins antipolio distribués à des enfants africains, a été battue en brèche lundi par plusieurs scientifiques réunis à la prestigieuse Royal Society à Londres.

Dans un livre intitulé "La rivière" et publié l’an dernier, le journaliste et écrivain britannique Edward Hooper avait créé une vive polémique dans les milieux scientifiques, en affirmant que les premiers vaccins oraux contre la polio avaient été créés à partir de tissus de chimpanzés contaminés par la version simienne du SIDA.

Ces vaccins expérimentaux, mis au point par le biologiste américain Hilary Koprowski, avaient été distribués à plus d’un million d’enfants de la République du Congo (ex-Congo belge), du Rwanda et du Burundi dans les années 50, et seraient ainsi à l’origine de l’épidémie de SIDA dans le monde.

De nouveaux tests génétiques, présentés lors d’un colloque sur les origines du SIDA qui se tient lundi et mardi à l’académie britannique des sciences, ont montré que les vaccins antipolio utilisés à l’époque ne contenaient pas de tissus de chimpanzés, ni de la version simienne du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

M. Hooper a pour sa part affirmé, lors de cette même conférence de presse, que ces tests ne prouvaient rien, différents lots de ce vaccin ayant, selon lui, été produits dans différents laboratoires.

Les spécialistes présents à cette conférence de presse, dont M. Koprowski, ont vigoureusement démenti ces allégations, assurant que M. Hooper n’apportait aucune preuve scientifique pour étayer sa thèse.

La plupart des scientifiques s’accordent à penser que le virus du SIDA a sans doute été transmis du singe à l’Homme soit par une morsure de l’animal, soit par un chasseur qui aurait mangé de la viande de chimpanzé.

La seule certitude dans cette affaire, a résumé le scientifique américain Brian Martin, c’est que "la polémique va se poursuivre". »

Réaction à Serge Bahati à propos de l’article sur le Maroc.

« Nous devons tout dire…Tout. Je continu sur ce point à réclamer à BLO un espace de libre _expression où nous ajouterons, critiquerons et réagirons à certaines de dépêches qui circulent sur BLO. Il n’y a pas de cela quelques jours qu’on accusait les Africains d’être à l’origine du virus du sida. Ces sont des infos qui circulent mais qui ne sont pas tout à fait crédibles parce que il n’y a pas que celles-là comme infos en cours sur l’origine du sida. Nous autres croirons sur de faits plus palpables ceux-là. Quelques jours encore il y a un boursier au Maroc qui a venté le Maroc jusqu’à lui refuser son racisme. Je pourrais écrire longuement sur le racisme au Maroc mais je me limiterai à citer tout un lexique qu’on a fait sur le Noir dans un seul but de le dénigrer. Le Marocain d’abord il ne se croit pas en Afrique et croit être en Europe. Et une fois en Europe il ne comprend plus sa peau et se cherche des amis dans un cercle bien restreint de Noirs. C’est difficile de voir le racisme marocain contre le Noir ici en Europe mais au Maroc on le voit dans toutes les rues. Voici quelques mots en Arabe pour chercher à déclasser les Noirs:

On les appelle de :

Allouwiyine c’est- à dire de Bronzés

Cannibales en français dans le texte

Charbona: charbon

Choqlata: chocolat

– Kelb: chien

Hayawan:animal

Moul’essida: sidéen

Qlawi et Qllawi: de testicules brûlés

Tant de mots pour expliquer comment la race noire n’est pas encore bien comprise. Mais ce n’est pas encore le temps de dire que cela n’a pas existé ou bien n’existe pas.

Pour plus d’infos il faut lire Jeune Afrique/L’intelligent du 13-19 juin 2004. »

.

Blaise MUMBERE MWENGESYALI

Italie

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*