Boston: 14 Congolais apprennent à soigner les traumatismes

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Depuis le 23 janvier dernier, une délégation de 14 congolais séjourne à l’Hôtel Sheraton de Dalton Street, Boston, MA (USA) où ils sont à l’école du Professeur Albert Pesso et de son épouse Boyden. Pendant trois semaines, ils vont apprendre une méthode pour guérir les traumatismes de la guerre, des violences sexuelles, des personnes vivant avec le virus du VHS-SIDA, des ex-enfants soldats, des orphelins, etc. La Méthode qu’ils apprennent s’appelle « Pesso Boyden System Psychomotor » en sigle PBSP. Cette méthode inventée par deux Bostoniens Pesso et son épouse Boyden vise à reprogrammer (reformater) la mémoire de la personne traumatisée en l’aidant à identifier ses déficits émotionnels, corriger les mémoires douloureuses, se créer un nouvel univers symbolique, acquérir une nouvelle mémoire et recommencer une vie productive. Son approche du bien-être émotionnel du traumatisé puise ses outils dans la psychologie des profondeurs qui s’occupe des aspects pyscho-somatiques des problèmes humains. Pour guérir d’un traumatisme, il convient de reformater l’état d’esprit, les sensations somatiques, etc. Une des pratiques pour de-traumatiser une victime de la violence sexuelle est, selon le professeur Albert Pesso, la danse. Evidemment la danse seule ne peut pas reprogrammer la vie d’une femme traumatisée par la violence sexuelle. Il faut aussi une aide des psy, des parents, des amis, un cadre de paix, un accompagnement, etc.
 
Cette formation qui aidera tant soi peu des millions des victimes congolaises est un don de la Coopération Technique Allemande (GTZ) en R.D. Congo. C’est ainsi que les séminaristes congolais sont sous la houlette de Mr Heller Karsten, Allemand, Conseiller Technique au Conseil en matière de Droit de l’Homme et lutte contre la violence sexuelle au Sud-Kivu, en R.D. Congo.
G à D: Mr Heller Karsten (GTZ) et Prof. Albert Pesso (Boston)
Le gouvernement congolais est représenté par Madame Jacqueline Rumb, Conseillère au Ministère du Genre et Famille du gouvernement Muzito.
De G à D: Sr Petronela ( Kisangani), une Bostonienne, Kavira ( Goma), Mum ( Kinshasa)
Le Nord-Kivu est représenté par Maman Gogo KAVIRA de l’ECC-Goma et Présidente du Collectif CAFED/Nord-Kivu ( Collectif des Associations Feminines pour le Developpement).
.
La Province Orientale est représentée par la Sœur Petronela IFA IYOLI FUNDI, religieuse de la Congrégation Diocésaine Sainte Famille, et Présidente de l’ONG FEVCA (Femmes et Enfants Victimes des Conflits Armés)
.
La Province du Sud-Kivu est représentée par des congolais membres de la GTZ et 3 membres d’ONG dont le professeur Justin KABANGA de l’ONG CAMPS (Centre d’Assistance Medico-Psycho-Sociale) et de Solange LWASHIGA FURAHA du Caucus des femmes congolaises du Sud-Kivu pour la paix
La Province de Kinshasa est représentée par plusieurs membres d’ONG  locales dont Benjamin MUM de l’ONG « Les Bâtisseurs », Dr Michel MUHEMERI (GTZ), Maman Kitete, etc.
.
La Province du Kasai Oriental est représentée par le Conseiller Juridique du Gouverneur, Me Hanania Mutombo Ndambuyi du Barreau de Kinshasa.
.
Aujourd’hui Mardi, 9 Février 2010, toute la délégation congolaise anime une conférence-débat sur la guérison des traumatismes dans un contexte d’après-guerre au Centre d’Etudes Africaines de l’Université de Boston, dans l’Etat de Massachusetts.
Vincent Machozi
Boston University, MA (USA)
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*