Butembo en Col

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
A l’intention de vous tous qui nous avez appelé pour avoir des précisions sur l’assassinat ignoble de l’homme d’affaire Kidubai à Butembo ce jeudi 5 juillet 2007, nous avons fait le tour de la Ville pour recueillir les avis et considérations de la population qui est toujours sur le choc.
A l’annonce de la triste nouvelle sur la voie des radios locales, le travail s’est arrêté sur toute l’étendue de la ville, les gens se sont attroupés dans plusieurs coins de la ville pour essayer de comprendre ce qui venait de se passer au cœur de la ville.
Dans cette dépêche, nous voulons tout simplement vous communiquer les opinions les plus répandues dans les coins que nous avons visité entre 15 h et 19h.
Pour la majorité des personnes que nous avons rencontrées, les commanditaires de cet assassinat « ont dépassé la ligne rouge ! » « L’assassinat de Kidubai est une déclaration de guerre au Munande ! » D’autres s’interrogent sur l’heure choisie et le lieu : Midi, en plein jour, au Bureau ! « L’assassinat de Kidubai est pour plusieurs un assassinat du symbole de la ville de Butembo : Le Commerce dans le bureau et l’immeuble en verre le plus prestigieux de la Ville ». D’autres encore ont rappelé qu’habituellement les bandits de Butembo opèrent la nuit ou le soir à 19 h du soir… Mais les assassins de Kidubai sont venus en plein jour, pendant que la Ville est en activité… Pendant que tout le monde est éveillé… Quelle audace !
D’autres se demandent pourquoi Kidubai ? L’assassinat du jeune commerçant le plus entreprenant de la Ville est pour plusieurs personnes rencontrées un signal que l’ennemi de Beni-Lubero a testé la bravoure du peuple Nande : « E’nzighu ya’shire sha’tuvenga ». Ainsi, d’après ces derniers, l’assassinat de Kidubai était commandité par ceux-là même qui veulent occuper le Grand-Nord, entendez par là les rwandais de Nkundabatware. Tout semble avoir été savamment préparé pour créer la diversion sur les mobiles et les commanditaires de cet assassinat ignoble. Selon les dires de ces derniers, ceux qui ont monté le coup ont tout fait pour que les assassins soient des étrangers pour calmer la population dans son ardeur de révolte immédiate contre les Fardc et Police, soupçonnés depuis toujours de complices de Nkunda qui menace d’envahir Beni-Lubero… Pour tromper la population que les Fardc sont vigilants, braves, pour une première fois, les assassins qui d’habitude ne sont jamais arrêtés, ont été appréhendés dans l’heure qui a suivie l’assassinat de Kidubai. Une efficacité jamais vue ! Aussi, la précipitation avec laquelle les autorités militaires et les services des renseignements ont décliné les nationalités des présumés assassins, a-t-elle étonné plusieurs bubolais et bubolaises. Ainsi pour plusieurs, l’arrestation des présumés assassins a été faite pour les soustraire de la colère de la population et de la police des frontières présente aux barrières qui d’après certains, était alertée par les amis de Kidubai pour contrôler tous les véhicules sortant de Butembo.
La majorité de la population de Butembo que nous avons rencontrée se dit sceptique de la sincérité des autorités militaires de Butembo dans leur gestion de cet assassinat. Cependant, cette même population se dit prête à croire à la version actuelle des faits si et seulement si les 6 malfrats arrêtés sont jugés en public et exécuter au stade Matokeo pour servir d’exemple. Pour ces radicaux, si les présumés assassins sont transférés dans un autre lieu pour leur jugement tel que Beni, Goma, voire Kinshasa, cela ne fera que confirmer la thèse selon laquelle les malfrats étaient envoyés par quelqu’un de haut placé, et que pour le besoin de la cause, il fallait qu’ils soient tous étrangers, qu’ils soient immédiatement arrêtés, mis en prison, pour une libération ou une évasion ultérieure comme c’est souvent le cas au Congo.
Cette hypothèse des plus radicaux n’a pas manqué d’opposants non plus, notamment ceux qui disent que les malfrats peuvent avoir été extraits de prisons pleins à craquer des pays voisins pour servir la cause de leurs maîtres au Congo. Ainsi, si ces malfrats sont des condamnés à mort tirés de prisons d’un des pays agresseurs de la R.D. Congo, leur supplice à Butembo ne ferait que couvrir les vrais assassins. C’est ainsi que ceux qui avancent cette idée demandent aux autorités de faire intervenir des juges neutres, au besoin prendre des juges des chefferies de Beni-Lubero pour faire les enquêtes et participer au jugement pour en savoir plus sur la vraie identité des présumés assassins. Toute justice expéditive ne fera dans ce cas que couvrir le vrai assassin et le vrai commanditaire.
Les acquittements des assassins de Kilwa au Katanga prononcés cette semaine, viennent en effet de démontrer qu’il n’y a pas encore de justice pour tous au Congo.
Le sort de six présumés assassins de Kidubai permettra aux bubolais de se faire un jugement sur les mobiles et les commanditaires de ce meurtre crapuleux.
Nous allons essayer d’entrer en contact avec les rescapés de l’assassinat qui étaient au boulot dans l’immeuble de Kidubai pendant le meurtre pour qu’ils nous disent davantage. Ce que l’on a appris de ceux qui les ont vu dans leur état de choc, ce que les six présumés sont entrés au bureau, ils ont neutralisé tous les travailleurs, leur demandant de se coucher par terre, la face contre terre… les couvrant de coussins et des chaises pendant qu’ils exécutaient leur sale besogne. Du lot, ils ont tiré leur cible Kidubai, l’ont torturé moyennant des couteaux, avant de tirer sur lui à bout portant. Ils se sont alors engouffrés dans leur voiture blanche emportant une grosse somme d’argent.
Les précisions sur cette triste nouvelle dans nos prochaines éditions.
La haute température actuelle de la Ville de Butembo exige que les autorités politico-administratives prennent toutes leurs responsabilités en main pour tirer au clair cet assassinat afin d’éviter débordement préjudiciable à la securité de la sous-région. Pour l’instant la meilleure façon de calmer la population sous le choc et de couper court à toutes les rumeurs et élucubrations possibles semble être la justice, rien que la justice.
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online
.
R.D CONGO – 6 juillet 2007 – XINHUA
.
Les assassins présumés d’un grand opérateur économique ont été arrêtés . Le ministre d’Etat chargé de l’Intérieur de la République démocratique du Congo (RDC), Dénis Kalume Numbi, a annoncé jeudi l’arrestation de six assassins présumés de Kambale Kisonia, grand opérateur économique de Butembo, dans le Nord-Kivu (Est). M. Kalume a affirmé avoir donné des instructions pour le bouclage de l’ensemble de la zone où Kambale Kisonia a été tué, dans son bureau. Les six personnes arrêtées sont quatre Ougandais et deux Kenyans qui seraient arrivés à Butembo en début de la semaine. L’enquête se poursuit pour déterminer les circonstances de cette tuerie. Par ailleurs, le ministre d’Etat a donné les mêmes instructions à Bukavu où fut assassiné le 13 juin 2007 le journaliste de Radio Okapi, Serge Maheshe, et à Goma. Il a affirmé que le gouvernement avait pris des mesures en rapport avec la justice et la sécurisation des personnes et de leurs biens et que des instructions formelles avaient été données aux gouverneurs de provinces pour l’organisation des patrouilles mixtes de la police et l’armée. (XINHUA, 6 juillet 2007)

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*