Butembo: Guerre du P

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Il ne manquait qu’une étincelle pour qu’il y ait confrontation armée entre pétroliers sur la Rue Kinshasa en ville de Butembo, au matin du Vendredi 20 février 2009. De quoi s’agissait-il exactement ?
 
La pomme de discorde est un camion citerne de marque Mercedes Actros d’immatriculation KBE 847 / ZC 9394 chargé de 42 mètres cubes de l’essence super en provenance du Kenya. Ce dit camion citerne était bloqué au terminal de Beni par la police car il est disputé par deux pétroliers de Butembo, membres de l’APILU, Association des Pétroliers Importateurs de Lubero. Il s’agit de la Maison KVG, Kahindo Vihumbira Gertrude et Kasereka Maghulu Pius. Madame Gertrude a toujours passé ses commandes de carburant notamment chez Kobil/Kenya par l’intermédiaire de sa banque, la Banque Internationale de Crédit, BIC, agence de Butembo. Elle est cliente régulière et de longue date de APEX oïl limited, Kobil Kenya, Hashi Empex et Mogas Kobil/Kenya.
 
L’Ofida Beni avait établi la note de livraison au nom de Kasereka Maghulu sous pression de Kinshasa. Il s’agir de la note d’importation définitive ID. Celle-ci utilise des commissionnaires, notamment l’agence APEX de Monsieur Nathan, sujet kenyan et qui a toujours servi Madame Gertrude.
 
Suite à la carence en carburant, Madame Gertrude s’était rendue au Kenya il y a trois semaines alors qu’elle a des commandes non encore honorées par Kobil. Arrivée chez Monsieur Nathan, celui-ci lui dit qu’il lui avait déjà envoyé un camion citerne qui est sur la route, chargé de l’essence super. Satisfaite par cette nouvelle madame Gertrude demanda à ses agents de Beni d’affranchir la marchandise comme d’habitude. La maison KVG/Beni alla trouver Monsieur KITENGE KAPEMA de l’agence en douane Arc-en-ciel de Beni et versa la somme nécessaire pour le dédouanement du carburant.
 
A la grande surprise de la maison KVG/Beni, Monsieur Kasereka Maghulu Pius était venu retirer la citerne disant que le carburant lui appartenait. La maison KVG/Beni réagit très rapidement en informant Madame Gertrude de la situation qui prévalait à Beni et elle réagit en demandant à la police de se saisir du camion citerne.
 
La partie adverse, c’est-à-dire Monsieur Kasereka Maghulu Pius usa de son parapluie et l’ordre tomba de Kinshasa, à la demande d’une grosse légume de Butembo actuellement à Kinshasa et le camion citerne était retiré du terminal de Beni la nuit du jeudi 19 février 2009 et convoyé sur Butembo par des soldats armés jusqu’aux dents de la FARDC pour entrer à Butembo le vendredi matin 20 février 2009 et Monsieur Kasereka Maghulu Pius procédant immédiatement à son déchargement.
 
Dans un premier temps la réaction de KVG/Butembo était de se saisir de la police dénommé GMI ici à Butembo pour bloquer le camion mais elle se retint pour éviter que les deux groupes d’hommes en armes ne puissent s’affronter à la kalachnikov ce qui serait dommageable à la maison KVG. Par sagesse, le responsable de la maison KVG/Butembo s’était rendu ce vendredi matin chez Monsieur Kasereka Maghulu Pius. Ce dernier lui a exhibé tous les documents en rapport avec l’importation du carburant y compris la note de dédouanement. Celle-ci était établie, elle aussi, par la même agence en douane, à savoir l’agence Arc-en-ciel de Beni !
 
Le secrétaire de l’association APILU qui se rendait à Kipese était rappelé ce vendredi matin à Butembo quand il était déjà à la cité de Lubero afin que l’association trouve une piste de solution à ce dossier explosif de ses deux membres.
 
Une analyse froide de la situation révèle ce qui suit :
  1. Madame Gertrude avait régulièrement passé sa commande de carburant par l’entremise de sa banque, BIC/Butembo.
  2. Monsieur Kasereka Maghulu Pius avait remis de l’argent liquide au chauffeur du camion citerne de Monsieur Nathan qui désirait élargir sa clientèle.
  3. Monsieur Nathan qui avait déjà reçu l’argent de Madame Gertrude, a préféré servir Monsieur Kasereka Maghulu Pius au détriment de Madame Gertrude, sa cliente de toujours, après avoir reçu de l’argent de celui-là par le truchement de son chauffeur qui déclare avoir reçu l’ordre de son patron, Nathan, et qu’il n’était aucunement associé à l’escroquerie.
  4. Monsieur Nathan a trompé sa cliente, Madame Gertrude, disant qu’il lui avait déjà envoyé de l’essence super alors qu’il avait déjà établi les documents de transport au nom de Monsieur Kasereka Maghulu Pius.
  5. Monsieur Nathan est un récidiviste car il avait déjà fait le même jeu au bénéfice de Monsieur Kitunzi, pétrolier à Butembo.
  6. Monsieur Kitenge Kapema de l’agence en douane Arc-en-ciel de Beni avait reçu, pour un même camion citerne, de l’argent de madame Gertrude et celui de Monsieur Kasereka maghulu Pius : il a sciemment escroqué sa cliente de longue date, Madame Gertrude.
 
Le dossier est entre les mains de l’association APILU pour voir dans qu’elle mesure laver le linge sale « at home ». Une des solutions serait de retenir le camion citerne de monsieur Nathan jusqu’à ce qu’il puisse résoudre le problème qu’il a créé entre madame Gertrude et Monsieur Kasereka Maghulu Pius.
 
Correspondance Particulière de Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*