aincendiekisokolo00

Butembo: Incendie de la maison de Mr Kisokolo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Un incendie dévastateur s’est déclenché dans la soirée de Jeudi 25 Février courant dans la parcelle de Mr Kisokolo, au Quartier Kihinga, sur l’axe routier Kihinga-Rughenda, en ville de Butembo. Mr Kisokolo est un cadre d’Airtel.com en Territoire de Lubero. L’incendie s’est produit chez lui pendant qu’il était en mission de service au Sud du Territoire de Lubero.

 aincendiekisokolo00

Le feu est parti d’une petite bicoque collée à la maison principale et que sert de dépotoir de divers accessoires des voitures. D’après les premières enquêtes, le feu serait le produit d’un court-circuit électrique. Notez que la résidence de Mr Kisokolo est alimentée par un des groupes électrogènes du Quartier. Les dégâts auraient été énormes n’eut été la vigilance d’un enfant de Kisokolo qui à 20h30, étudiait encore au salon. Ce dernier a vite fait de réveiller sa maman ainsi que les autres membres de famille qui se sont tous sauvés sains et saufs. Les voisins ont accouru pour tenter d’éteindre le feu mais en vain. Ils ont alors résolu d’arracher les tôles pour empêcher la progression du feu. Faire sortir les voitures de la parcelle était l’équation la plus difficile. Etant sous le choc, la maman ne savait pas retrouver les clefs des voitures. Pour sauver les voitures, les braves voisins ont cassé les vitres pour accéder au volant de chacune des voitures. Les dégâts sont importants mais l’essentiel a été sauvé par les bons et braves voisins.

 aincendiekisokoloeffets00

La semaine écoulée, Mr Kisokolo a perdu sa grande sœur sur la table d’opération de l’Hôpital de Kyondo. Hier, ses biens se sont envolés en fumée par un incendie. Comme on dit, le malheur ne vient jamais seul. Et quand on est dans un pays comme la RDC où il n’y a presque pas de pouvoir public soucieux de la protection des citoyens, on est à la merci de tous les aléas de la nature. En cas de problème on n’a que ses voisins à appeler au secours! Pourtant on paie à l’Etat des taxes exorbitantes pour ceci et cela, tel l’usage d’un groupe électrogène. Mais l’Etat n’a pas songé de doter chaque quartier d’un camion extincteur d’incendie. Le métier de sapeurs pompiers n’existe d’ailleurs pas dans une ville connectée à plusieurs sources d’alimentation électrique (barrage hydroélectrique, groupes électrogènes, panneaux solaires, batteries, etc.). C’est plus par la grâce de Dieu que par le pouvoir public que l’on survit dans ce genre de milieu où la notion du pouvoir n’implique nullement un service à rendre aux autres. N’est-ce pas Ministre de l’Energie et de l’urbanisme? 

Kakule Mathe

Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*