Butembo: Initiative de lutte contre les infiltrations rebelles

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La Mairie de Butembo, la Police de Roulage (PSR) ainsi  que l’Association des Automobilistes (ATAMOV) comptent mettre en place deux initiatives pour lutter contre les infiltrations des rebelles ainsi que l’insécurité  routière.
 
D’après des sources proches des services de securité de la ville de Butembo, les jeunes garçons qui avaient été recrutés par les services du Colonel Kakolele pour le compte du CNDP de Nkunda pour subir une formation militaire au Rwanda seraient de retour dans la ville. Certains de ces jeunes ont été aperçus dans la Ville de Butembo mais pas chez leurs parents. Les bubolais qui connaissent certains de ces jeunes sont vigilants pour tenter de repérer ces jeunes perdus pour la nation et pour leurs familles.  La présence  de ces jeunes nkundistes dérange la quiétude des bubolais et des bubolaises qui aspirent à la paix.
 
 Pour lutter contre les infiltrations dans la ville, les autorités urbaines veulent mettre sur pied un système de recensement des habitants de chaque parcelle avec leurs noms et post-noms consignés dans deux cahiers, dont un pour la parcelle et un autre pour le bureau du quartier. En cas de suspicion qu’une parcelle accueille des inconnus, la police fera une descente dans la parcelle pour identifier les habitants moyennant la liste fournie par les habitants de la parcelle. Le nom de chaque visiteur désirable sera communiqué au chef du Quartier, à la Mairie et au Commissariat de Police le plus proche. L’initiative n’est rien d’autre qu’un NYUMBA KUMI Bis qu’on n’a jamais vraiment mis en application car les civils ont toujours rempli leur part du contrat mais pas la Police et les militaires qui se comportent dans la région comme étant au-dessus des autorités locales. Pour que l’initiative du double cahier porte du fruit, il faut aussi une identification par les autorités du quartier de tous les militaires et policiers commis à la securité du quartier, ou de la commune. Avec une telle transparence et surveillance mutuelles, l’initiative du double cahier peut être efficace pour démasquer les infiltrés et les mettre hors d’état de nuire.
 
 
 .
 La deuxième initiative qui concerne la securité routière recommande l’identification des propriétaires des motos taxis et des chauffeurs des taxis. Selon cette proposition, à partir du mois prochain, les taximen seront habillés en tenue qui les identifie  pour éviter des cas des taximen qui prennent la poudre d’escampette après un accident mais aussi pour pouvoir identifier qui est taximan et qui ne l’est pas parmi les milliers des taxis qui circulent dans la ville de Butembo. Un calendrier a été mis en place, et il se présente comme suit:
 
Du 11/02/2008 au 14/02/2008 : Constitution des listes des propriétaires des moto-taxis,
Du 11/02/2008 au 24/02/2008 Campagne de sensibilisation auprès des taximen et des propriétaires des motos de la ville de Butembo,
Du 25/02/2008 au 02/03/2008 achat des gilets par les taximen ou les propriétaires des moto-taxis,
Le 03/03/2008,  lancement officiel du port de gilets obligatoire pour les taximen. A l’heure qu’il est la couleur des gilets des taximen n’a pas été dévoilée à la presse locale
 
Ces deux initiatives ont le soutien de la population locale qui demande aux autorités urbaines de se montrer plus actifs dans l’application de toutes les mesures sécuritaires susmentionnées.
  
Propos recueillis par Cédric Mokuku et Thérèse Malule
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*