aapontmuchangaeau00

Butembo : la population vole au secours de 5 chantiers

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les infrastructures routières en ville de Butembo sont dans un état piteux avec leurs érosions, les ponts inexistants, les caniveaux bouchés, des nids des poules sur la chaussée, etc. Si quelques kilomètres de route menant aux zones minières ont reçu quelques coups de bèche de ce qu’on appelle « 5 chantiers », les voiries urbaines demeurent les parents pauvres de « 5 chantiers ». Se sentant oubliée par les fameux « 5 chantiers », la population de la ville de Butembo a décidé de suppléer à ce qui manque pour que le pont Muchanga sur la rivière KIMEMI soit reconstruit.

aapontmuchangaeau00

Notez que ce pont avait été démoli par l’ex-Maire de Butembo, Hubert Syahetera qui l’avait même baptisé « Pont du Cinquantenaire ». Mais depuis sa démolition, les fonds du cinquantenaire ne sont jamais arrivés à Muchanga pour la reconstruction de ce pont qui relie l’Est et l’Ouest de la ville de Butembo et qui coupe en deux le Boulevard Mgr Charles Mbogha. Comme on dit, il est plus facile de démolir que de construire.

 aapontmuchanga00

Notez que le pont Muchanga est d’un intérêt capital pour la ville de Butembo. Il désenclave la Commune Bulengera et relie la ville de Butembo à ses greniers de Bunyuka, Vuhovi, Isale, Graben, etc. Pour la communauté Nande, le groupement des Bashu qui comprend les chefferies de Bunyuka, Isale-Bulambo, Isale-Vuhovi, Isale-Kasongwere, Malio-Butuhe, est le siège des hauts lieux de la coutume Nande. La démolition du pont Muchanga rend donc inaccessible ce haut lieu culturel Nande.

 

Devant cette irresponsabilité de l’Etat devant un danger public qu’est devenu le pont Muchanga, long de 20 mètres, la population locale vient de décider de prendre en charge le coût de sa reconstruction estimé à 229 024, 90 US$.

 aapontmuchangadevis00

A l’heure actuelle, les contributions des uns et des autres ont permis l’élévation d’un mur de soutènement du coté ouest du pont, soit une valeur de 911 poches de ciment. Les Ingénieurs maîtres de l’ouvrage évaluent le besoin restant de ciment en 2 000 poches. 

La population des quartiers Muchanga et Kalemire qui sont coupés de la ville par la démolition du pont Muchanga s’est portée garante de nourrir les ouvriers pendant tout le temps que durera le travail de reconstruction. 

Les opérateurs économiques qui ne voulaient plus rien entreprendre dans le domaine du social tant que le Maire Hubert Syahetera ne serait pas demis de ses fonctions, contribuent aujourd’hui à la reconstruction du pont démoli par l’ancien Maire. Parmi ces derniers on peut citer Kahehero, Vyambwera, Katasohire, Mukyambuli, Ets Takenga, Mme Eliza Kahindo, etc. 

Les politiciens font aussi partis de contribuables aux travaux de reconstruction du Pont Muchanga. On peut citer :

–          Mr Eric Paluku Kamavu, Ambassadeur de la RDC en Angola,

–          Son Excellence Ferdinand Kambere, Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale ;

–          Mr Deo Rugwiza PDG de DGDA ( ex OFIDA), etc. 

 

D’autres contributions continuent à être enregistrées à la Mairie de Butembo. Un appel est fait à tous les beniluberois ainsi qu’aux hommes et femmes de bonne volonté de soutenir cette initiative d’auto-prise en charge de la population de Butembo.

 

Toute contribution au projet de reconstruction du Pont Muchanga peut être faite à la Mairie de la ville de Butembo.

 

Référence : Maire-Adjoint de la ville de Butembo, Mr Godefroid Kambere Matimbya, Tel : 243/ 998 386 727

 

Comptes Bancaires:

 

–          Coopérative de Développement et de Finance : COODEFI au 18596A (compte en dollars), et 18596B (compte en francs congolais).

–          BIAC au compte 22011951201-86 (pour les contributions venant des pays éloignés de la RDC.

                                                                                                    

Kakule Mathe

Butembo 

©Beni-Lubero Online  

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*