BUTEMBO LA SAINTE ( Par Magloire Paluku)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le centenaire du Diocèse de Butembo-Beni ressemble à une odeur de Sainteté qui parfume la ville commerciale Yira depuis quelques heures.
Tout est propre ou presque sur ordre du maire de la ville qui a " décrété" un Salongo spécial ce vendredi.
 
Vue aérienne de la Ville de Butembo: Cathédrale du Diocèse de Butembo-Beni
L’arrivée des kinois en province, du petit reporter aux grands hommes de la politique comme Pierre Pay Pay, Venant Kipasa ou l’Abbé Malu Malu, est un évènement.
 
Les radios parlent des 100 ans de l’évangélisation catholique de Beni-Lubero comme un évènement politico-culturel. Dans les paroisses on dirait que les cieux se sont ouverts pour l’arrivée de l’Epoux Céleste. Les répétitions aux sons et tambours rivalisent.
 
Une croix de plus de Dix mètres est érigée pour la circonstance sur la colline VUHESI. Le décor de l’œuvre est d’un Jésus en souffrance dont le sang qui coule du cœur tombe dans un calice que porte la mère Marie. Les yeux du Jésus en Bronze, doux de compassion, tombent sur la vierge elle aussi en Bronze avec une joliesse sur laquelle des lèvres veulent s’ouvrir pour boire le sang de son Dieu-Fils.
 
Une Œuvre riche en symbole commandée par l’ingénieur Sénateur Balikwisha Martin qui a importé un artiste sculpteur du cuivre de Lubumbashi.
 
La croix en béton fort est montée par l’ingénieur Mundama Jérémie. Il est dit que son poids total est de dix tonnes.
 
On dirait le Jésus du Brésil qui triomphe maintenant sur une colline de Butembo. Une œuvre grandiose et unique.
 
La colline de VUHESI a été choisie pour purifier les Nande des guerres qui s’y sont passées.
 
La croix de l’unité est le symbole du centenaire. Une chanson composée à cet effet est intitulée "EKIMINYIKALO".
 
Dimanche sera un jour unique après cent ans depuis l’arrivée de la croyance catholique dans le Vuyira. Cent ans qui ont donné aux Nande une histoire de fécondité spirituelle sans pareille en RDC. Ses prêtres et religieuses sont aujourd’hui dans le monde entier comme missionnaires ou étudiants pendant que son peuple a accepté Un Dieu qui, d’ ailleurs pourrait être le sien avec l’Autre Dieu dit Nyamuhanga ou Katonda.
 
Magloire Paluku
Butembo
Envoyé Spécial/ BLO

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*