MundamaDrgrippebest00

Butembo : le paludisme demeure la principale cause de mortalité

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Si d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la violence pendant les guerres reste la première cause de la mort sur la scène mondiale, dans le district sanitaire urbano-rural de Butembo, le paludisme reste la cause principale de la mortalité, en dépit de nombreux victimes des assassinats par des hommes en armes et en uniformes militaires. Dans les hôpitaux de la ville de Butembo, la majorité des consultations sont liées au paludisme. Cette révélation nous la tenons du Médecin Chef de ce District, Dr Jean-Paul Mundama WITENDE

MundamaDrgrippebest00

                      Dr Jean-Paul Mundama WITENDE au micro (Photo Archives BLO)

A l’occasion de la Journée Mondiale contre le paludisme célébrée ce 25 février, il a rappelé à la communauté le rôle que chacun a à jouer pour faire face à la maladie. Selon lui, chacun en ce qui le concerne doit contribuer à la promotion d’une bonne santé. En ce qui est du paludisme, les pratiques figurant parmi les plus efficaces restent l’usage d’une moustiquaire imprégnée et l’assainissement du milieu où l’on vit. 

Au cours d’un entretien avec la presse, Dr Mundama a révélé qu’une vaste campagne de distribution des moustiquaires imprégnées sera bientôt lancée sur toute l’étendue du District dans le cadre de la prévention et appelle ainsi la population, future bénéficiaire, à s’y apprêter. 

L’autre maladie à laquelle fait face cette partie du pays est la poliomyélite. Dans ce sens, les parents sont appelés à faire vacciner leurs enfants de 0 à 59 mois. La récente campagne qui s’annonce est celle qui ira du 28 au 30. Les vaccinateurs feront le porte à porte pour rencontrer les enfants. Même si entre 2002 et 2003, la RDC a éradiqué la poliomyélite, elle a été victime des contaminations de pays voisins. Parallèlement, le Nord-Kivu où les campagnes de vaccination ont eu un franc succès grâce à une bonne couverture médicale, cette province court les risques de se faire contaminer par les provinces voisines. Les campagnes actuelles sont donc une sorte de défense organisée contre d’éventuels dangers en provenance des provinces voisines. 

Deogratias SIKU

Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*