colonelBlaise000

Butembo : Le quartier FURU encerclé par les Fardc

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Si toute la ville de Butembo et ses environs sont sur-militarisés, le quartier des combattants des droits de l’homme et de la liberté de Furu au Nord de la Ville de Butembo est visiblement sous l’œil du cyclone. En effet, FURU est encerclé depuis ce matin par les Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo (Fardc en sigle). Déjà la veille, la population avait vu des Jeeps des Fardc sillonner le quartier. Pour éclairer le quartier durant la nuit, les habitants avaient depuis hier cotisé du carburant pour que le groupe électrogène communautaire reste allumé jusqu’au petit matin. Dans les maisons, seuls les enfants ont dormi. Les adultes quant à eux, ont veillé car ils ne savaient ni l’heure ni le jour de l’attaque.

colonelBlaise000 

Au milieu, Colonel Blaise DIMUNDU, l’actuel Flic de la ville de Butembo

Le Rond Point OFIDA – Route Bunyuka et la REGIDESO sont les deux lieux de concentration militaire d’où partent les petites missions de patrouille intimidatrice. 

Cet encerclement militaire est certainement relatif à la proclamation des résultats des présidentielles et des législatives. A l’allure où vont les choses, le conflit de la proclamation des législatives risque d’être plus sanglant que celle des présidentielles en ce sens que même les membres d’une famille politique se disputent déjà la victoire. Dans la ville de Butembo, une ville où l’opposition a remporté les présidentielles et les législatives selon les PV des bureaux de vote, des rumeurs circulent que la CENI voudrait faire élire par le bourrage des urnes « le représentant du rais » qui aurait convoyé plusieurs mallettes d’argent de Kinshasa à Butembo. Les bulletins de vote brûlés par la vaillante population de Kasindi étaient cochés à son nom. Comme il ne figure nulle part en bonne position pour être proclamé vainqueur, s’il passe, ça casse.

PV00

 A Lubero, Tshisekedi est en tête après les résultats compilés de 244 bureaux de vote. Les observateurs de Lubero viennent de saisir la Monusco du refus du Président du centre de compilation de Lubero d’afficher les résultats comme prévu par l’article 70 de la loi électorale : « Article 70 : Un centre de compilation est situé dans chaque circonscription électorale. Le centre de compilation établit une fiche de compilation des résultats. Il en dresse un procès-verbal. La fiche de compilation et le procès-verbal sont signés par les membres du bureau du centre de compilation de la circonscription et par les témoins. Le Président du centre de compilation rend publics, en affichant au centre, les résultats du vote pour les élections législatives, provinciales, urbaines, communales et locales, et les résultats partiels de l’élection présidentielle au niveau de la ville ou du territoire. Les procès-verbaux et les pièces jointes sont transmis au siège de la Commission électorale nationale indépendante, conformément à son plan de ramassage. Celle-ci les transmet à la juridiction compétente. » 

L’autre bras de fer avec le Président du centre de compilation de Lubero est le nombre des bureaux de vote. Les observateurs lui reprochent l’ajout de 4 bureaux de vote fictifs ou itinérants sur les 941 bureaux de vote que compte le territoire. 

furuelectcalicot2000

En Chefferie de Bashu, notamment les agglomérations de Maboya, Mabingi, Kyavisogho, Mabuku, Tshisekedi est en tête pour les présidentielles. Mbusa Nyamwisi, Vital Kamerhe et Joseph Kabila se disputent les votes dans les deux villes de Butembo et de Beni. Pourvu que la CENI respecte les resultats des bureaux de vote. 

Sur la route Butembo-Beni, à Kabasha, un camion de marque actross est tombé entre les mains des coupeurs des routes qui ont enlevé plusieurs passagers y compris le chauffeur. L’aide chauffeur est celui qui, après l’attaque et le pillage a conduit le véhicule jusqu’à Beni. 

A Beni, la population qualifie ce qu’on a appelé ce matin « attaques des rebelles ougandais ADF/NALU et des Mai-Mai Ruwenzori » de montage grossier pour liquider les partisans du RCD-K-ML d’Antipas Mbusa Nyamwisi et criminaliser les populations civiles congolaises. Les forces d’occupation utilisent des noms des rebellions qui ont existé dans un passé récent tels ADF-NALU, Mai-Mai, FDLR, LRA pour couvrir ses basses besognes et tenter d’échapper au tribunal de l’histoire. S’il y avait une rébellion qui menaçait sérieusement le pouvoir on aurait déjà vu un déploiement des militaires comme on en voit aujourd’hui contre les paisibles congolais. Le régime sortant a plus peur du peuple congolais que des rebelles ougandais qui sont ses alliés dans la conquête de la RDC.

furuelectionscalicots000

En ville de Butembo, l’heure est au ravitaillement en nourriture et autres produits de première nécessité car grande est la probabilité d’une épreuve de force pour contraindre les paisibles bubolais à accepter les résultats des urnes bourrées. 

Correspondance particulière de FURU

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*