00aaaaaaaaamarcheenseignant

Butembo Les Enseignants marchent pour la valorisation de leur travail

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

A quelques jours de la fin du mandat des Institutions de la RDC, le chantier Education n’est pas encore visible en ville de Butembo. Les habitants le perçoivent comme un rêve à réaliser plus tard. En effet, alors que le Gouvernement central a proclamé la gratuité de l’enseignement primaire pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème, les enseignants de Butembo n’en bénéficient pas. Certains sont mécanisés mais non payés. D’autres sont omis de la liste de paie. D’autres encore sont recensés mais pas matriculés. 

Ce mercredi 13 juillet 2011, les enseignants de Butembo ont marché dans les artères principales de la ville. D’après leur leader, Mr Mali’s Malisawa, leur revendication portait essentiellement sur trois points :

 00aaaaaaaaamarcheenseignant

1) les enseignants porteurs de la mention NP (Non Payé) pourtant apparu sur les listings de paie du mois de mai 2011 (imprimés le 26 mai 2011). Il s’agit de 192 Ecoles Primaires et nombreuses autres Ecoles Secondaires reconnues par l’Etat, mais dont les enseignants ne reçoivent aucun salaire. Il en va ainsi pour les 4 638 enseignants porteurs de la mention NP. 

2)     Le retard du paiement du mois de Juin 2011, pourtant dont les listings de paie sont déjà déposés dans les écoles. Ce qui porte à croire que c’est le gouvernement qui est le premier à violer le protocole d’accord signé conjointement avec l’intersyndical. 

3)     Les enfants des enseignants qui continuent à payer comme tout le monde alors que le Ministère Provincial de l’Education a signé une Circulaire selon laquelle ces dits enfants doivent payer le 50% des frais payés à l’école. 

La marche a commencé au Quartier Vungi dans le site de MACARENGO où est établi le siège du SYECO/Butembo avec comme point de chute les enceintes du Bureau de la Division Provincial de l’EPSP Nord-Kivu II.

 00aaaaaaaaamarchesyeco00

Là ils ont brandi leurs calicots en clamant leur solidarité avant de rappeler la motivation de leur marche. Avant d’accueillir la délégation des enseignants, le Maire de la Ville a appelé pour comprendre le problème. A en croire leur porte-parole, l’autorité Urbaine a promis de s’investir dans ce dossier. Une marque de politesse ou une réelle volonté d’intervenir en faveur des professionnels de la craie ? 

Au cours d’une méditation qu’ils ont organisée, les enseignants scandaient ce morceau musical : « Venez voir, venez voir les enseignants congolais sont réveillés, les enseignants congolais sont vigilants, les enseignants méritent respect ». A la fin de ce sit-in qui a duré 3 heures et demi environ, les enseignants sont retournés à leur siège à MACARENGO dans un silence méditatif, accompagnés par la Police Nationale Congolaise. Tout s’est passé dans l’ordre ! Bravo aux enseignants et aux policiers. Pourvu que le message des enseignants parvienne à qui de droit. 

Pendant ce temps, aucune autorité scolaire n’a reçu les manifestants, on pouvait les apercevoir par ailleurs en train de circuler dans leurs voitures sur les rues de Butembo. 

Edgar Katembo Mateso

Butembo

©Beni Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*