Butembo : Patient NZUKI (23 ans) assassin

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Unissons-nous, restons toujours vigilants, assumons nous-mêmes notre sécurité car les tueurs sont déjà dans nos murs, et sur le plan sécuritaire, l’autorité locale reste démissionnaire, si pas complice.
                                            Patient Nzuki sur le lieu de son assassinat, sa chambre
La contrée de Vutsundo est depuis le lundi dernier un théâtre de la mort perpétrée par les hommes en armes et en uniforme militaire que les ricaneurs appellent maintenant les ouvriers du « chantier de la mort ».
                                 Route vers "le chantier de la mort" de Vutsundo
Dans la nuit du Mercredi 02 au jeudi 03, des hommes en rames font irruption dans la parcelle de Mr KASEREKA LUKWAMIRE, ils ligotent le papa, et le fait entrer dans un sac, et l’enfermer dans une chambre ; ils retirent sa fille cadette, pour la violer avant de récupérer au bout du fusil plus de 500$, et une dizaine des phones de voisins qui sont venu les charger, et s’en voler dans la nature, avant de s’en voler dans la nature, ils ont poignardé le papa dans son sac et sa fille violée par tous les assaillants !
.
Le lendemain, dans la soirée du 03 au 04 décembre 2009, dans le même quartier, en cellule Mutsunga, au n° 173, c’est le tour de Mr Umbo PATIENT NZUKI MULONDI, frère cadet à Mr Umbo Salama, Journaliste de la Radio Victoire. Mr Patient, né en septembre 1986, (23 ans) ancien étudiant à l’IBTP, et actuellement étudiant à l’ISPT Butembo ; et informaticien faisant la maintenance des ordinaires à la SONAS et l’OCC Butembo.
                                                          Adieu Patient!
5 hommes en armes assiègent la parcelle aux environs de 19h30’, ils pénètrent au salon, Mr Patient qui était entrain de préparer sa matière pour affronter l’interrogation prévue pour ce vendredi, subitement sans rien demander, 2 balles lui sont loges dans la poitrine, et une autre dans sa jambe. Il succombe, et gisant dans le sang, dans leur salon, depuis 20h, jusqu’au grand matin, les autorités s’y présentent pour enquête ; une enquête qui sera sans suite comme d’habitudes.
.
Patient ayant des traits communs avec son frère Umbo Salama, Journaliste à la Radio Victoire Horizon, les observateurs pensent que, c’est son frère qui était vraisemblablement visé, car plus d’une fois il a échappé à des menaces des hommes en armes, cela pour faire taire la liberté d’expression. Le drame de déroulait quand, Umbo Salama était entrain de faire balancer son journal vespéral à la RVH.
.
Les grands-mères étant attachées à leurs petits- fils, la grand-mère de Patient, habitant au n°174, voisine à patient, du nom de Kavugho NGowiravyaki Firmine ( 94 ans) après avoir vu son petit- fils mort ensanglanté, très émotionnée, elle se retira clandestinement et alla se pendre dans sa parcelle et a rendu l’âme.
Ailleurs, dans la mâtinée d’hier jeudi 03 novembre 2009, un autre corps sans vie venait d’être découvert dans les arbres, dans le bosquet(les arbres) de la concession de l’opérateur économique Mbanga à Kangote (sur la route de Beni), non loin de la barrière de péage route. Une maman d’une cinquantaine d’années, elle a été retrouvée morte, deux sticks de bois dans sa partie génitale, et un autre dans l’anus.
A Butembo, ça ne va pas !!!!! C’est une boucherie humaine qui se vit.
Les assassinats se déroulent entre 19 et 20h.la braquage, les viols.
Toutes les activités sont paralysés en ville, élèves, étudiants,….sont révoltés pour avoir tué un étudiant, dans cette matinée, toutes les activités sont paralysés.
.
Correspondance particulière de Vutsondo /Butembo
.
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*