Butembo se dote d’un autre monument historique

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Après le monument offert en Août 2006 à la Maman Nande par l’Honorable Godefroid BAYOLI, le Député National et premier élu de la Ville de Butembo, un autre monument vient d’être offert aux bubolais et aux bubolaises par l’artiste Sauveur MULWANA.

 
Situé au Centre-ville de Butembo, plus précisément au Rond Point TMK, à l’entrée de l’Avenue Matokeo, le monument historique de Butembo a été inauguré et exposé au public. Plusieurs amoureux de l’art étaient venus nombreux pour la circonstance, le samedi 12/01/2008, lors de son ouverture officielle au public par le Maire de la Ville et le Directeur  du Bureau de Culture et Arts en Ville de Butembo.
 
Cette œuvre de grande valeur culturelle avait été inaugurée auparavant par le Ministre de la Culture et des Arts, à savoir, Son Excellence Esdras Kambale BAHEKWA, le mercredi 9 janvier 2008, dans une courte cérémonie de coupure symbolique du ruban. Ce dernier conduisait une délégation ministérielle composée ministres et vice-ministres du gouvernement central dont marie Ange LUKIANA, Ministre de Travail et de la Prévoyance Sociale.
 
Le monument historique de Butembo est une œuvre initiée et réalisée par Sauveur MULWANA grâce à ses propres moyens financiers et son inspiration propre. Le monument historique de Butembo n’est donc une œuvre d’art impériale mais une expression artistique d’un bubolais, un citoyen simple, un artiste, un amoureux de l’art pour l’art. Le souci de Mulwana est de léguer à la prospérité une œuvre culturelle qui immortalise le passé des bubolais et des bubolaises. Mais comme l’art ne peut être emprisonné dans une particularité ethnique ou individuelle, le monument historique de Butembo est une œuvre d’art qui s’adresse à tous, au-delà de Butembo, de Beni-Lubero, du Congo, etc.
 
La délégation de Kinshasa à l’inauguration de cette œuvre d’art était ainsi une simple reconnaissance officielle d’une œuvre réalisée sans aucun apport du gouvernement, un fait qui rend l’œuvre d’art encore plus noble en ceci qu’elle n’est pas une œuvre impériale.  Certains observateurs ont comparé la présence du Ministre de la Culture et Arts à celle de Joseph Kabila à l’inauguration de l’Hôpital construit à Kinshasa par Mutombo Dikembe. En d’autres termes, le monument historique de Butembo n’est pas un  fruit des fameux « Cinq Chantiers » même si des ministres du gouvernement ont procédé à son inauguration.
 
L’artiste Sauveur Mulwana expliquant son oeuvre au public
Les différents intervenants à la cérémonie d’inauguration ont non seulement reconnu l’esprit d’initiative de Mulwana mais aussi la grande facture culturelle de l’œuvre. Un vibrant appel a été fait par tous pour que ce monument qui parle de la vie de la population de Butembo soit protégée par tous. Expliquant au public les éléments constitutifs de son œuvre, Mulwana a dit qu’il voulait montrer que l’essor de la Ville de Butembo s’enracine dans les valeurs culturelles ancestrales et que les échanges culturelles ne devraient pas détruire les valeurs culturelles ancestrales. En outre  l’initiateur n’a pas hésité à prévenir ceux qui voudraient se servir de ce monument historique pour faire du commerce en vendant, par exemple, les cartes postales du monument. Le but premier de Mulwana n’était pas de gagner de l’argent par ce monument mais de partager avec l’humanité toute entière son inspiration artistique sur la Ville de Butembo.   
 
Cédric Mukuku  et Thérèse Malule
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*