Butembo : Un Pont oubli

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le Maire de Butembo a fait enlever le Pont Muchanga de la Rivière Kimemi, Boulevard Charles Mbogha , qui relie la Commune Bulengera la plus peuplée de Butembo au Centre Ville de Butembo. La décision du locataire de la Mairie était consécutive au délabrement très avancé de l’ouvrage mais aussi son exigüité. Aux heures de pointe  traverser le Pont Muchanga relevait depuis des années d’un vrai parcours de combattant. En effet,  piétons, motards, véhicules, cyclistes, etc.  se disputent le pont pour traverser, en période de  beau temps comme en période de pluie. Mais le pouvoir public n’a jamais pris la décision d’élargir ce pont le plus fréquenté de la ville de Butembo.  Selon les dires des ricaneurs, le Pont de Muchanga attendait aussi les Cinq Chantiers ! Mais apparemment on l’avait oublié de la liste des priorités des cinq chantiers car il ne mène vers aucune mine de coltan ! Au-delà du Pont Muchanga, il n’y aurait que des centaines des milliers des congolais mais pas des minerais, pas de pétrole, etc. 
 
      Pont Muchanga sur le Boulevard Mgr Charles Mbogha en Commune de Bulengera
La décision du Maire pour démolir le pont et le construire en 4 jours, avait été bien accueillie par ses nombreux usagers. Mais voilà que deux semaines viennent de s’écouler sans que les travaux de sa réhabilitation ne commencent. D’où la spéculation des bubolais comme on pouvait s’y attendre ! Pour certains, la ville de Butembo est balkanisée car la Commune de Bulengera est coupée de la ville. Pour d’autres le Maire de ville avait fait enlever le pont avant de réunir les moyens nécessaires de le reconstruire en 4 jours !  Le Maire n’a pas le pouvoir d’un Jésus de Nazareth qui peut détruire un temple et le rebâtir en trois jours ! Selon un communique emanant de la Mairie de la Ville, il faut une bagatelle de 180 000 US$ pour réhabiliter le Pont Muchanga ! Pourquoi alors démolir un ouvrage avant réunir les moyens nécessaires pour sa réfection?  
 
Pour éviter que l’exemple de démolition du Pont de Muchanga ne fasse des émules parmi les « balkanisateurs » du Congo, des agents de la Mairie ont remis des morceaux de bois sur la rivière Kimemi comme du temps  de nos ancêtres. Les bubolais parlent ainsi d’un véritable retour à l’authenticité ! Mais ce sens de l’humour met à nu les insuffisances du pouvoir public local dans la prévision, la planification et l’exécution des travaux de salut public.   
 
Kakule Mathe
Butembo
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*