CARGmeeting00

CARG pour le Développement Rural du Territoire de Lubero

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Les comités du Conseil Agricole Rural de gestion( CARG en sigle) viennent d’être installés en Chefferies et Secteurs du Territoire de Lubero, comme ailleurs dans le pays, à la grande joie des habitants.

CARGmeeting00

Le mois de septembre a été décisif pour l’ONG Welt Hunger Hilf ancien Agro- Action Allemande, qui accompagne le CARG en Territoire de Lubero, comme le réseau des OPA / FOPAC/ N-K (Fédération des Organisations Paysannes Agricoles du Congo) toutes des partenaires du Gouvernement congolais dans la mise en œuvre de ce programme d’installation des comités locaux en Territoire de Lubero.

CARDComite00

Cette installation a été matérialisée par l’implantation des comités dans les 3 chefferies et 1 secteur que compte le Territoire. Le 13 septembre dernier c’était la chefferie de Batangi qui entrait la première en transe. A l’issu des assises tenues à Kirumba, chefferie dirigée par Mwami STUKA MWANA WEKA, la composition du comité a été rendue public. Composé de deux principales composantes notamment le secteur public et la société civile, ce comité comprend 18 membres dont 6 du secteur public. Ce dernier est dirigé par Mwami Stuka comme président et sera aidé par monsieur Vake VAYIBWIRA KANDOLI, qui jusqu’alors est l’agronome de la chefferie. Le domaine de l’environnement sera quant à lui supervisé par Mme Kanyere VIKAVUGHA, pendant que monsieur Kitakya MUUSA encadrera le Développement rural. Parité oblige, Mme Masika VAVUYIRANA a été choisie pour s’occuper de Femme et Famille au sein de ce comité. Le secteur civil est lui composé de 12 membres issus de différentes organisations paysannes de développement. Aussitôt après la chefferie de Batangi c’est le secteur de Bapere qui a suivi. Là, les travaux se sont déroulés, en date du 17 septembre 2010 à Manguredjipa, chef-lieu du secteur situé à plus de 120 Km à l’Ouest de Butembo. Les participants s’étaient accordés de choisir le Chef de secteur, Monsieur Batsotsi Edouard à la tête du comité pour le compte du secteur public. Son vice-président est l’agronome du dit secteur, Monsieur SAAMBILI Katsongo Hubert. Les autres membres sont le Commandant de la PNC dans ce coin, le Chef de l’ANR et Mme AMINATA TIDA Warangasi chef de service Femmes et Famille. Le secteur civil comprend aussi les membres des associations de développement ainsi que des regroupements syndicaux du secteur de Bapere.

CARGMambasaoffice00

Welt Hunger Hilf et ses collaborateurs a bouclé la séance d’installations des comités locaux par la Chefferie de Baswagha après la chefferie des Bamate où le Mwami Alexandre Muhindo MUKOSASENGE II a été élu Président de son CARG. C’est au chef-lieu à Musienene que les différents acteurs se sont réuni au tour du chef a.i Katembo MULYATA sous la modération de FOPAC, pour réfléchir sur le développement de la chefferie. Les participants ont élu, bien qu’empêché à la cérémonie, le chef de chefferie, l’Honorable NZANZU Bonane à la tête du comité. Le vice- président c’est l’agronome Kayikomera KASEREKA. Ici aussi, les autres membres sont les responsables de la PNC et de l’ANR ainsi que de l’environnement et autres agents du groupement. Par ailleurs, le secteur civil est animé par des ressortissants des OP de développement. Au finir de ces activités, Monsieur G. Ngahinga, animateur de FOPAC s’est dit très satisfait de la matérialisation de ce programme et confiant que cela va efficacement contribuer au développement du milieu. Il a par ailleurs promis accompagner les nouveau-nés dans leur noble tache de renforcer les organisations de structuration des paysans, défendre les intérêts des paysans, renforcer la concertation entre les organisations paysannes, diffuser les informations utiles à la prise de décision (choix d’activités, prix et marché),Contribuer à la promotion du leadership paysan, associer les bailleurs de fonds à la clarification des actions de développement du monde agricole rural, établir l’harmonie et la synergie dans les actions sur terrain, et rétablir la confiance entre le secteur public et le secteur privé. Somme toute, indiquons que la création des CARG est une démarche du gouvernement congolais visant à promouvoir le développement du pays par la base et améliorer l’efficacité de l’aide faite au secteur agricole en République Démocratique du Congo.

Il faut noter que l’installation des CARG en Territoire de Lubero tombe en point nommé en ce moment où le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila KABANGE est plus que déterminé à faire de l’agriculture un facteur de développement de cette partie du pays.  

 CARGjokahoue00

En effet lors de son dernier passage à l’Est du pays, le chef de l’Etat a effectué une visite au site de CAPSA (Centre d’Adaptation et de Production des Semences Améliorées) Luotu où par un coup de pioche, il a symboliquement lancé la reprise des activités de ce centre qui n’avait rien de différent d’un enfant abandonné. Encore faut-il le dire, ce Centre tout comme le Territoire de Lubero s’étend sur un vaste terrain à la fertilité indémontrable. Pendant que CAPSA Luotu échoue sur une zone maraîchère, le Territoire qui avale d’ailleurs ce centre, est un véritable paradis s’étendant sur un vaste territoire de 10 mille 90 km carré au climat froid, tempéré et chaud, un sol sablo- argileux aussi bien dans le Graben que les régions de basse altitude au sol humino- argileux sur les plateaux et les montagnes, offrant tous les atouts aux bonnes affaires agricoles.

CARGLuberopaysage00

Sans doute une fois doté suffisamment de moyens, les comités CARG des chefferies et secteurs du Territoire de Lubero vont- ils mettre en profit ces atouts au profit de la population locale. Nous lançons un appel à tous les partenaires publics et privés qui s’intéressent au monde rural de se mobiliser comme un seul homme à l’instar du Président de la RDC lorsqu’il relançait les activités du CAPSA/Luotu pour accompagner ces cadres de concertation. Notons que ces CARG sont encore jeunes mais se battent au jour le jour à relever les défis du secteur agricole en Territoire de Lubero. Ces défis, relevés par les participants issu du secteur privé et public lors de l’installation de CARG en chefferies et secteurs ne sont autres que :

– La faible production agricole,

– Le manque et la dégradation des routes de desserte agricole,

– L’insécurité et les tracasseries,

– Les conflits fonciers,

– La dégénérescence des semences et géniteurs,

– L’inaccessibilité aux crédits agricoles,

– L’absence des politiques agricoles et de plan de développement harmonisé.

 

Sem Kambale KAYIHEMBAKO                        Deogratias SIKU

Butembo

© Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*