Carnet des Condoléances à la famille et amis de Kaparay

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Feu Prof. Chris Kaparay

1. La famille BLO présente ses condoléances les plus attristées à la famille de feu Professeur Christian Kaparay. Le Seigneur nous l’avait donné et il vient de le reprendre aupres de lui dans son paradis! Que son nom soit loué éternellement! (Vincent K Machozi, a.a., Boston, MA, USA, pour BLO).

2. C’est avec douleur que je viens de lire l’annonce du décès du Mutunga Chris Kaparay à Matanda, Butembo. Que son âme repose en paix et que Dieu le père puisse donner consolation à la famille éprouvée et a toute la communauté qui a eu l’occasion de découvrir les qualités de notre jeune frère Kaparay. (Thierry Kahongya, Maryland, USA).

3. Je dois vous dire combien nous sommes contents de voir que votre site est à nouveau opérationnel, mais désolé de devoir y ajouter nos condoléances pour la mort de votre ami, le professeur Kakule Kaparay ! (Guy de Boeck, pour Congoforum)

 

4. Bonjour et merci pour la réapparition de benilubero online. Juste pur vous proposer la photo de défunt avec sa petite famille alors qu’ils étaient encore sur Louvain-la-Neuve Belgique. Merci de la diffusée pour ceux qui ne le connaissaient pas.

(Gilbert Mutiviti, U.C.L. Faculté d’AGRO, Unité de Génie Rural, Louvain-la-Neuve/ Belgium)

5. C’est avec amertume que j’ai lu sur benilubero.com la mort du Professeur Kaparay à l’hopital Matanda. Je tiens à adresser mes sincères condoléances à la famille éprouvée. De près ou de loin nous vous restons attachés et dans nos prières vous etes inclus. Daigne notre père du ciel recevoir l’ame de l’illustre disparu. (Du maroc, Serge BAHATI MUVANIRA).

6. Les mots me manquent pour exprimer à Madame Kaparay mes condoléances. Je continue à voir défiler devant moi les images de cette soirée-là d’acceuil que la famille nous a reservé chez eux le 22 avril dernier, alors que le Professeur finalisait le texte de la défense de sa thèse. Nous avons échangé sur l’enseignement dans notre pays et sur l’apport du Muyira dans la reconstruction de notre pays. Je vois encore la famille nous accompagner jusqu’à la gare. Il était 22h15! Je les entends enfin dire: A très bientôt au village; c’est là chez nous…! La meilleure manière d’évoquer mais aussi de l’ "invoquer" c’est de continuer ses rêves et ses projets d’amour. Continuons ce que Mr Kapary a commencé… Madame Kaparay et chers enfants, soyez assurés de mes pauvres prières!

(Père Emmanuel Kahindo Kihugho, a.a., Rome)

 

 

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*