Carte Postale de l’OPIFA en Territoire de Lubero

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
A. PREAMBULE :
.
1. CONTEXTE GENERAL
.
L’Organisation Paysanne pour la pisciculture Familiale, « OPIFA »en Sigle est une Organisation Non Gouvernementale pour appuyer les Paysans cultivateurs. C’est une Association Sans But Lucratif.
Elle a été créée le 14 juillet 1983, à KISUNGA, Groupement d’ISALE/VUHOVI, Collectivité-chefferie des Bashu, Territoire de Beni, Province du Nord KIVU, en République Démocratique du Congo.
Cette Organisation a été conçue par Monsieur KIPASA MURAMYA André et MUHEKO François tous des Agronomes Techniciens généralistes.   
 
            L’agronome KIPASA ANDRE (en redingote verte) et son équipe sur terrain
 .
Elle a son Siège administratif dans la Commune Rurale de MANGINA(en Territoire de Beni/N.KIVU) où se trouve sa Direction Générale.
Un de ses Bureaux de liaison est basé à MAY-MOYA (localité située en Groupement de Batangi-Mbau, en Collectivité-Secteur de Beni-Mbau, dans le Territoire de Beni à75km-nord de sa Direction Générale) et une des Coordinations relais est ouverte à NGUBO-BAITI (Groupement Bangole, Chefferie des Babila-Babombi, Territoire de Mambasa, Province Orientale)
.
2. RAISON SOCIALE
.
Cette Organise vise à :
-Créer une Source alimentaire et protéinique stables pour les paysans ;
-Créer pour eux une ressources familiale intarissable ;
-Leur apporter des apporter des appuis techniques permanents par une formation visuelle ;
-Juguler le braconnage dans les parcs et les aires protégés ;
-Lutter contre la pollution des eaux coulantes et les repeupler avec nos races piscicoles.
 
3. IMPACT PREVISIONNELSUR LES COMMUNAUTES BENEFICIAIRES
 
L’ONG. «OPIFA » cherche à :
-Sortir les Communautés de l’ignorance culturale et promouvoir par l’augmentation de la rentabilité tant agraire, culturale et piscicole ;
-Aider les Communautés à Conserver d’elles-mêmes l’écosystème aquatique, pédologique ainsi que le caractère intrinsèque et extrinsèque positif des races animales sélectionnées ;
-Réduire les Statiques annuels de Cas de kwashiorkor qui sont très inquiétantes dans nombreux villages du Territoire de Beni et de la Province du Nord KIVU ; et enfin,
-Contribuer à l’éradication de la pauvreté pour le bien être social.
 
 STRUCTURE ET ORGANES
 
Cette Organisation comporte:
-Une Assemblée Générale;
-Un Comité Directeur;
-Des Bureaux de Liaison;
-Un Conseil Technique Local.
 
B.  REALISATIONS :
 
1. DOCUMENTS JURIDIQUES
.
-Acte de Naissance attestant la tenue de l’Assemblée Générale constituante du 14juillet1983 ;
-Certificat d’Enregistrement confirmant l’ONG. /OPIFA comme étant une Association Sans But Lucratif au Nord Kivu sous le No.149 du 18Juillet 1991 Conformément au Décret ministériel du Plan : 112/MP/DCRE/MB/0a/91 ;
-Notification Provinciale No.01/226/CAB/GP-NK/2004 du 21/04/2004 ;
-Arrêté d’Agrément Provincial No.01/038/CAB/GP-NK /2004, du 21/04/2004 ;
-Acte Notarié, Statut et ROI Notariés;
-Type d’association sous couvert de la Loi-cadre No.004/2001 du 20 juillet 2001.
 
2. REALISATIONS ET EXPERIENCES DANS LA PISCICULTURE EN EAUX DOUCES
 
-De 1983-1986 : Réception et Expérimentation des Tilapias Macrocheire et Melanopleura à VUHOVI plus ou moins 1950m d’altitude avec un poids uniforme de 250 gr et un record de 350gr/Tilapia après 6mois de mise en culture ;
-De 1986-1990 : A OIHA, plus ou moins 1100m d’altitude : 600gr/Tilapia, 900gr comme poids record après rectification de la densité.
-De 1990-1992 : Appuyée par la Coopération Zaïre-Canada/RECOM, OPIFA a atteint un poids record de 1,300kg avec une pisciculture intégré : Etangs+Basse-cours+ Agriculture ;
De 1992-1996 : Le poids passe à 1,500kg/Tilapia pour une période de 6 mois de culture.
De 1996-2001 : Temps mort dû à la guerre au pays et dans la zone.
De 2002-à nos Jours : Expérimentation du Tilapia Nilotica réalisée auprès du Bureau de Liaison de MAY-MOYA ; poids 1,500 à 1,800kg/Tilapia après 6mois de Culture.
Aujourd’hui, l’Organisation réalise un gigantesque étang pilote de sémination pourra alimenter les autres Etangs existants et ceux à construire.
 
          Projet d’Etang pilote de sémination pour l’Ong.OPIFA à MANGINA/N.KIVU
A six mois seulement, on y trouve des tilapias dont le poids est supérieur à 1.5kg. 
 
 INDICATEURS DE BUTS
 
-Trois premières années : 3,24 Has d’Etangs Piscicoles ;
-Quatre Années suivantes : 9,70 Has d’Etangs Piscicoles Individuels
-De 1990 à 1996 : 28,45 Has ;
-De 2002-… :33,12 Has
Total : 74,51 Has d’Etangs Piscicoles appartenant à près de 800 Pisciculteurs.
.
DE DIFFICULTES ET REMEDES :
.
1.         D’Ordre Financier
.
Pour réaliser un Etang Individuel Familial (EIF), le paysan doit débourser en moyenne 1500$, son revenu annuel étant faible, il lui est pratiquement difficile d’en posséder un. Il lui faut carrément un crédit agricole après s’être associé aux autres.
 
Le paysan pisciculteur a besoin d’une assistance technique permanente pour lui éviter de faire ce qu’il pense.
Pour pérenniser cet accompagnement, il lui faut une bourse qui lui permettra de supporter les frais y relatifs.
 
Le Paysan n’est pas équipé pour protéger ou transformer ses produits piscicoles, il lui faut un appui de complémentarité pour des étangs de plus de 15ares.
 
2.         D’ordre Foncier et Equipement
.
-Dix EIF ou plus doivent être techniquement administrés par un Etang Pilote Semencier(EPISEM) appartenant à l’ONG. « OPIFA » pour pérenniser la pisciculture en eau douce. Cette organisation manque du terrain pour ce genre d’installation : il lui faut des appuis du Gouvernement et d’autres Partenaires au Développement.
-L’équipement Technique de l’ONG. « OPIFA » a besoin d’un appui institutionnel pour l’accompagnement et le suivi des activités en vue de l’efficacité des travaux ;
-L’ONG.OPIFA nécessite être appuyé en équipement pour la transformation des produits piscicoles qui sont tout le temps exposés au perissement ; des appuis sont également nécessaires pour hâter l’objectif non encore atteint 27ans plus tard.
 
3.         De la Situation Financière
 
La Situation financière actuelle de l’ONG. « OPIFA » donne des observations suivantes :
-La Structure financière est déséquilibré car le financement des emplois fixés n’est pas assuré de suite de la guerre de 1996 à 2002 ;
-Le fonds de roulement qui est quasi-inexistant ne parvient pas à couvrir toutes les toutes les opérations   liés aux travaux techniques du Projet.
 
DES GROUPES CIBLES
.
– Les Veuves et leurs orphelins ;
– Les filles-mères;
– Les peuples démunis (pygmées) ;
– Les Démobilisées pour leur créer une occupation lacustre ;
– Les Sans emplois se déguisant en Mendiats ;
– Les Gardiens vivant avec les Vieillards du 3e âge
 
COMMITE DIRECTEUR
.
-Président du Comité : Mr KIPASA MURAMYA André
-Adjoint-Administratif : PALUKU MUGHIRIMA Roger
-Secrétaire Exécutif : KAMBALE RUMALIZA Jérôme
-Trésorière : Mme MUSANGA LUCIE
-Caissière : Mme FILOMENE    
.
DIRECTION TECHNIQUE
.
-Directeur: Mlle MEKI MBINDULE Marie José
– Chef de Chantier : Mr KIKUNGU KISUKI André
-Guides Techniques: KASEREKA MATHINA André, KAMBALE KOMBI Luc L’Organisation «OPIFA » comprend également :
-Des Officiers de Pèches
-Assembleurs Moines,
-Des Nutritionnistes,
-Une Commission de Contrôle ;
-Un Collège des Administrateurs.
 
 .
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*