Le complot pour exclure Beni-Lubero et Yumbi des élections en RDC ne sera jamais accepté …

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La CENI a décidé que les entités de la région de Beni-Lubero au grand Nord-Kivu et celles de Yumbi dans le Mai-Ndombe, ne prendront pas part aux prochaines élections. Tantôt ces sont les raisons de l’insécurité qui sont évouqées, tantôt celles de l’épidémie de l’Ebola, tantôt les deux à la fois.


En effet, les massacres comme tels, ni l’ébola visiblement délibérément provoqué, n’ont pu anéantir la capacité sociologique de la population de Beni-Lubero. Aussi, le bourreau est dans l’obligation de dévoiler ouvertement son intention réelle sur les ressortissant des entités meurtries et martyrisées: “pas d’élection chez eux”. Le FCC a perçu l’évidence qu’il est radicalement refusé et a juré de ne point donner à la coalition de LAMUKA la chance de ramasser les voix dans cette partie la plus peuplée de la Republique Démocratique du Congo, en privant purement et simplement les millions de ses habitants de voter.


Or la population, pour sa part s’est décidé de se mettre debout et démontrer au monde combien elle est déterminer à mettre pacifiquement hors d’état de nuire ceux dont le règne n’a été que source de la misère et de la mort. Jour pour jour, il y aura marche de la masse en signe de défi contre le pouvoir d’extermination et son orgueil satanique. Beni, Butembo, Oicha, Kasindi… sont déjà dans l’action depuis ce jeudi, malgré la repression sadique et aveugle d’un régime sanguinaire.


Il est urgent d’alerter que, devant ce défi, déjà le pouvoir qui a déployé ses troupes de massacres à Beni, a déjà invité les égorgeurs à venir donner un coup de main dans la repression sanglante planifiée. C’est dans ce cadre que sont signalés le soir de ce vendredi 28 décembre 2018, une nouvelle irruption des faux ADF aux quartiers sinistrés de la Commune urbaine de Rwenzori dans la ville de Beni. Le fond du phénomène qui s’observe ainsi demeure le souci de parachever le plan d’extermination du peuple Yira-Nande par une stratégie renforcée quotidiennement.
Néanmoins, rien, et absolument rien, ne pourra stopper la détermination de la base d’arracher le départ des dirigeants assassins.

Kahindo Elisabeth Mughalya
Beni

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Début congolais

    Les plus courageux de toute la Rdc se sont nos frères de l’est. Vous avez compris le complot et leur volonté de balakaniser le Congo. Mais courage frère, nous vaincrons!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*