Luberoconf2010Gouvjulien00

Conférence de Lubero : Intervention du Gouverneur Paluku Kahongya

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

L’unique Gouverneur de Province issu de la communauté Nande, en l’occurrence Son Excellence Julien PALUKU KAHONGYA, ne veut pas renier son identité Nande bien qu’il soit le gouverneur d’une province multiethnique. Comme il a été dit au cours de cette troisième conférence internationale de Nande, on ne donne que ce que l’on a. Et ce que l’on a de particulier c’est la culture. Celui qui perd ou renie sa culture pour mériter la confiance de l’ennemi de la Communauté devient ennemi de la communauté et doit être traité comme tel. Le Chef de l’Exécutif Provincial du Nord Kivu n’est pas de cette catégorie de personnes. Chaque fois que le Kyaghanda Kikulu organise la conférence internationale annuelle, le Gouverneur Julien Paluku a toujours envoyé son message de soutien et son « mukekera » (contribution matérielle) comme prévu dans la coutume Nande. Aujourd’hui, Samedi 14 Août 2010, il a voulu être présent aux assises de la troisième conférence internationale de Nande pour y délivrer son message de vive voix.

Luberoconf2010Gouvjulien00

Prenant la parole au Centre Culturel Catholique de Lubero archiplein de monde, le Gouverneur Julien Paluku s’est déclaré très émerveillé par l’organisation de la Communauté Nande au niveau international, dépassant ainsi le niveau provincial et national. Son souhait est que cette organisation aille de l’avant pour permettre à chaque membre de la communauté Nande où qu’il se trouve d’apporter sa pierre à la promotion de la culture Nande dans tous ses aspects, car a-t-il dit, un peuple sans culture est voué à sa propre destruction. Aussi, a-t-il ajouté, un Nande sage ne peut se passer du Kyaghanda, ce haut-lieu de la communauté Nande où toutes les décisions se prennent depuis le temps de nos ancêtres. Les différends ou les divergences d’opinion au sein de la communauté se résolvent dans le Kyaghanda. Une opinion qui n’émane pas du Kyaghanda, aussi intelligente soit elle, n’a pas droit de cité dans la communauté. Ce rappel des atouts du Kyaghanda par le Gouverneur Julien Paluku a été longuement applaudi par les participants car elle rejoignait une des affirmations fortes des assises de Lubero.

     Luberoconf2010fouleaplaude0

Le Gouverneur Julien Paluku a terminé son intervention par un hommage à la délégation des Yira/ Bakonzo venus du Royaume de Rwenzuru de KASESE/Ouganda pour témoigner de l’amitié qui règne entre les deux peuples séparés par le Massif du Ruwenzori et par une frontière étatique.

Répondant au mot d’accueil du Gouverneur Julien Paluku, le Chef de délégation Ougandaise, Honorable Muhindo Enock, élu de Kasese en Ouganda, a offert un cadeau d’un chapeau frappé à l’effigie du roi Mumbere Charles IREMANGOMA, Roi de Bakonzo de l’Ouganda, en signe de relations de bon voisinage entre les Bakonzo de l’Ouganda et des Nande de la R.D.Congo. Ce geste de fraternité et de bon voisinage a provoqué des applaudissements dans la salle.

                      Luberoconf2010Julienchapeau

Le Gouverneur Julien Paluku KAHONGYA recevant un cadeau de l’Honorable MUHINDO ENOCK de KASESE

Avant de quitter la salle des réunions, le Gouverneur Julien Paluku respectueux de bonnes habitudes Nande a remis une enveloppe de 1000 US$ comme appui personnel à l’organisation matérielle de la conférence. La présence du Gouverneur de Province aux assises de Lubero et son geste de solidarité ont été un des moments forts de la troisième conférence internationale Nande qui se tient en un moment fort trouble de la communauté Nande.    

 

Après l’intervention du Gouverneur de province, une communication sur la gestion des conflits fonciers a été développée par l’Administrateur de Territoire de Lubero. Cet Administratif a fait un état de lieu de la situation de problème fonciers dans son Territoire, fustigeant l’attitude des autorités judiciaires animateurs des Parquets et Tribunaux qui ne visent que l’enrichissement personnel au détriment de la justice. Comme conséquence, les paysans qui ne peuvent payer leurs services ne trouvent jamais gain de cause même quand ils ont raison.

Monsieur Dominique BOFONDO, affirme qu’il est temps que les Nande de Lubero ouvrent l’œil et le bon. Ils doivent garder leurs terres, s’abstenir de les vendre et se méfier des sollicitations des personnes aux identités douteuses pour ne pas compromettre l’avenir de leurs enfants dont la vie dépendra de la terre de leurs ancêtres.

     Luberoconf2010ATKavota00

G à D: Omar Kavota, Président Société Civile Beni et L’AT.-Dominique LOFONDO surnommé PALUKU de Lubero.

L’AT de Lubero a conclu son message par un appel aux Nande de consolider le pouvoir des chefs coutumiers (les Bami, les bakama) dont c’est la charge de régler les questions liées à la gestion de la Terre. Ceci est d’autant plus urgent car les Cours et les Tribunaux modernes qui avaient pris la place des chefs coutumiers ne se montrent pas à la hauteur de la tâche. Les sages du Kyaghanda Kikulu devraient aider les chefs coutumiers à trouver des solutions pacifiques et justes aux conflits fonciers que les juges et les magistrats ont envenimés au lieu de les résoudre. L’A.T. de Lubero a ainsi fait appel à une sorte de recours à l’authenticité Nande pour juguler les conflits liés à la terre.

 .

Obède BAHATI

Lubero

©Beni-Lubero Online 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*